:: Mukesha :: Akishino :: Districts résidentiels Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avec ou sans olives, votre reine ? (pv Linh)






Invité
Invité
Ven 12 Aoû - 19:05

Tout juste revenu de son voyage vers l'académie, le Khan était mit au devant d'autres types de choses à gérer. Toujours du domaine de la visite, mais de façon on ne peut plus différentes... En effet, alors qu'il arrivait tout proche de la capitale, un soldat membre de son clan venait le voir, visiblement paniqué, s'inclinant devant lui par respect à la façon des Mukeshin avant de se redresser sur ordre de son grand général.

- Parles librement.
- Bien, mon Khan. Je viens vous informer que la reine, Yujin-sama, est arrivée à votre résidence il y a peu.
- Linh ? Eh bien voilà qui est surprenant. Merci soldat, tu peux disposer et prendre du repos.

L'homme se retirait alors que le Khan se mettait tranquillement en route vers sa résidence qui se situait très haut dans la citée, juste en dessous de l'Amaterasu qui était le point culminant de la cité. Il fallait un petit moment pour s'y rendre et il n'avait pas le temps de trop s'attarder, aussi impromptue était la visite et aussi personnelle était-elle... Linh restait la reine, et une dame, deux raisons de ne pas la faire trop attendre. Après une marche rapide, son armure sifflant à chaque pas, il arrivait devant sa demeure, bien gardée par la main pourpre.

- Voilà qui a le mérite de facilement confirmer les choses.


Il se contentait de passer sans chercher son reste, la main pourpre faisait son travail, lui le sien... Pas le temps de se changer, il se rendait vers le lieu que lui indiquaient les personnes présentes, un balcon fait pour recevoir les invitée et dont la vue donnait sur la cité, rien de surprenant pour quelqu'un vivant à l'Amaterasu en somme. Arrivant au balcon, il saluait la reine d'un léger signe de tête, ne semblant pas s'ennuyer avec les formules de politesses. D'un signe de main, il disait à sa garde qu'elle pouvait partir.

- Je n'attendais pas ta visite Linh, elle me prend de cours... Agréablement bien sûr.

Il riait faiblement, avant de se poster au balcon pour regarder vers la ville, pour lui Akishino était un joyaux qui était malheureusement convoité par de mauvaises mains.... Mais elle restait une gemme. Son regard se perdait presque, mais il n'oubliait pas à qui il s'adressait, se tournant donc vers ladite reine des sables avant de commencer à lui dire quelques mots.

- Et donc pourquoi est-ce que tu--. il fut interrompu par un serviteur qui semblait bien pressé.
- Ma reine, mon Khan, je... je suis navré de vous interrompre mais, une prétendante au mariage vient d'arriver. Elle est de noble ascendance donc...
- La reine est ici, dois-je l'abandonner pour ça ? Renvoyez-là dans l'idéal, faite la attendre autrement.

L'homme partait aussi vite qu'il était arrivé, alors que le Khan se permettait un long soupire, retirant son casque et le posant non loin... Maintenant qu'il y pensait, la reine avait aussi eut le droit à ce genre de réponse de la part du général... Il s'en souvenait bien, puisque son clan avait été particulièrement insistant. Mais en fin de compte, elle était devenue reine, peut-être était-ce mieux ainsi.

- Certaines choses ne changent jamais même après toutes ces années. Dire que c'est de cette façon que nous nous sommes rencontrés toi et moi... Je ne comprends pas pourquoi tout le monde veut me marier ahah.

Rien de bon cœur cette fois, il voyait un homme apporter le thé, gouttant ce dernier en premier au cas où... Pour se rendre compte qu'il s'agissait de thé à ne point en douter. En général il préférait le saké, mais pour ce genre de rencontre, ce n'était peut-être pas le plus... Idéal. En tout cas, le tumulte des annonces qui ne cessaient d'arriver terminé, il attendait les réponses de la reine, son amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Sam 13 Aoû - 20:51
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

Exaspérée de l’ambiance au palais royal, Linh prit une décision simple et efficace : sortir. Abandonner ainsi ne faisait pas partie de ses habitudes, mais parfois ça devenait une nécessité. En l’occurence, c’était un débat avec un membre de la guilde marchande qui l’avait plus qu’irritée. Elle aurait sans doute pu se retirer dans ses quartiers, mais le bourdonnement du palais avait tôt fait d’écarter cette option. C’était donc vers une personne familière qu’elle décida de se tourner, quelque qui avait une résidence à Akashino. Elle ne perdit pas de temps pour quitter le palais accompagnée des membres des mains d’or, une obligation à laquelle elle s’était habituée depuis le temps. Ce n’était pas toujours agréable, après tout c’était très limitatif de ses mouvements, un oeil qui était toujours rivé sur sa personne et dont elle ne pouvait pas se débarrasser. Ça restait une nécessité, Linh n’avait spécialement envie de se retrouver visée par un assassin et elle ne rechignait donc pas face à l’accompagnement obligatoire.

Son arrivée à la résidence du Khan sembla causer un branle-bas de combat. Peut-être aurait-elle du annoncer la chose auparavant. Enfin, ça lui importait peu, la compagnie d’Aeon lui serait agréable et elle pourrait toujours le concerter au sujet de la guilde des marchants. Prestement on la guida jusqu’à un balcon avec une vue superbe avant de lui assurer que le Khan ne la ferait pas attendre. Elle leur assura de ne pas s’inquiéter pour la chose et se posa pour attendre en admirant la vue. Bien sur, attendre longtemps lui serait insupportable, mais faire une scène n’était pas dans ses intérêts.
Au moins, les serviteurs semblaient avoir eu raison puisque peu de temps s’écoula avant que le Khan lui-même ne fasse son apparition sur le balcon. Un sourire se dessina sur les lèvres de Linh alors qu’elle se tourna vers lui. « J’espère que je ne te dérange pas. » Il lui disait que sa visite le prenait de cours, rien de bien étonnant considérant qu’elle ne s’était pas annoncée, mais elle espérait au moins ne pas être comme un cheveu sur une soupe. Que la surprise soit agréable pointait en ce sens, mais pas de là en être certaine. Ce n’était pas qu’elle doutait des mots d’Aeon, seulement elle s’était habituée à un manque d’honnêteté de la part de ses interlocuteurs.

Cela dit, avant même qu’ils aient l’occasion de parler de quoi que ce soit, un serviteur fit irruption, bien pressé. Silencieuse, Linh observa la scène non sans afficher un certain amusement. Disons simplement que ça lui rappelait certain souvenir de lorsque c’était elle à la place de la prétendante. Aeon sembla penser à la même chose puisqu’il le fit remarquer après le départ du serviteur. « Et pourtant nous sommes loin de l’époque où mon clan priait pour que tu acceptes leur proposition. » Elle n’avait peut-être pas marié le Khan, mais elle était montée encore plus haut, on pouvait donc sans doute dire qu’elle s’en était bien tirée. « Cela dit, les raisons derrières l’intérêt de tout le monde me semblent évidentes. Tu es chef de clan, le Khan de Mukesha, cela suffit pour que tout clan cherche tes faveurs. » Puis, il n’était pas sans intérêt pour les prétendantes, étant plutôt bel homme. Qui plus est, elle ne voyait rien de négatif qui pourrait venir ternir son attrait. « Si cela peut te rassurer, je venais uniquement pour ta compagnie et non pour te marier. » L’idée de lui proposer des arrangements avaient souvent traversé l’esprit de la reine, une façon de solidifier le royaume, mais son affection personnelle et l’estime qu’elle portait pour le Khan avait toujours eu raison de ces idées.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Sam 13 Aoû - 22:06
Comme à son habitude, Linh était légère... Ou bien il avait cette impression car il avait connu la femme bien avant de connaître la reine. Comme il l'avait songé, elle lui disait que l'époque où le clan de Linh voulait ses faveurs était loin, elle était à présent un peu plus haut. En réponse à ces quelques propos, le Khan se contentait de rire de façon franche, comme pour dire qu'elle avait gagné au change. Elle lui faisait quelques compliments à propos de pourquoi tout le monde voulait le marier, avant de lui ajouter qu'elle n'était pas ici pour le marier, juste pour discuter.

- Comme si j'avais le temps de renforcer des positions et de générer un enfant ou plusieurs, alors que l'Empire nous regarde gueule ouverte.

Il soupirait doucement en se frottant les cheveux, il était un guerrier, il vivait par l'épée, pour le peuple. Il ne comprenait vraiment pas ces maudits mariages politiques, à quoi bon se marier avec un homme dont le clan sombrerait s'il devait échouer aux jeux de guerres ? Plus généralement, à quoi bon donner un fils à un père qui risquait de mourir chaque jour ? Ces quelques questions passaient rapidement dans la tête de notre protagoniste alors qu'il se postait de nouveau à côté de sa reine et amie.

- Ahaha si mon amie venait elle-même me présenter des femmes, ça deviendrait difficile de m'enfuir.

Riant toujours de bon cœur, il supposait que si c'était Linh qui lui présentait quelqu'un, il n'agirait très certainement pas de la même façon qu'avec un parfait inconnu, puisque la crédibilité de son amie était mise en jeu dans les présentations. Fort heureusement, ce cas de figure n'était jamais arrivé. Reprenant un peu sa contenance après autant de rire, son regard se tournait vers le haut, pour regarder l'Amaterasu...

- Tu arrives à te faire à la vie au palais ? Ironiquement, être reine est la position la plus haute qu'une femme peut avoir à Mukesha, mais aussi haute qu'une entrave pour la liberté.

Il respectait sa reine et son roi, bien sûr... Mais être Khan lui donnait déjà tant de responsabilités qu'il n'était plus tout à faire libre de ses actions, ces dernière pouvant se répercuter dans tout Mukesha... Alors pour une reine... Dans un sens, il était inquiet pour Linh, tout simplement. Le pays avait ses propres soucis internes, et la guerre contre l'empire grondait comme un orage au large, menaçant de faire connaître des tumultes longs et tortueux à Mukesha la splendide... Elle devait avoir beaucoup à faire elle aussi.

- Lorsque tu ressens le besoin de te ressourcer loin du Palais, n'hésites jamais à venir ici même si je ne suis pas là. Cette demeure est autant la tienne que la mienne. Bien que les gens risquent de se faire des idées dangereuses s'ils te voient trop souvent ici ahaha

Il fuyait les mariages mais n'était pas idiot. Une femme mariée qui allait régulièrement chez un autre homme, ça ne semblerait pas être que de l'amitié et les rumeurs allaient aussi vite que les vents qui balayaient les dunes, à Mukesha.

- Enfin laissons le futur au futur, du moins pour ce sujet-ci. Tu veux manger quelque chose ? Quitte à discuter autant le faire en étant à l'aise après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Mar 16 Aoû - 5:23
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

En arrivant dans la demeure du Khan, Linh ne s’était pas vraiment attendue à ce que la question du mariage de ce dernier revienne sur le tapis. C’était comme avant, à la différence que tu n’étais pas celle qui cherchait les faveurs de ce dernier. Le rire d’Aeon la fit sourire, ils avaient visiblement la même opinion sur la question. La suite de sa réaction n’avait rien d’étonnant. Il était un guerrier et voyait donc les choses sous un angle bien particulier qui différait des politiciens dont la Reine faisait partie. Elle se permit de rire à son tour, rien de bien méchant, mais qui indiquait son avis. « Il n’y a pas de meilleur moment pour ce genre de chose voyons. » Son ton de voix démontrait clairement qu’elle ne pensait pas la chose. Le problème de l’Empire sautait aux yeux de quiconque était moindrement informé mais pour beaucoup d’aristocrates monter dans l’échelle sociale était la priorité par excellente. Linh et Aeon faisaient nécessairement partie de la première catégorie. La différence entre eux deux restait néanmoins que la reine reconnaissait l’importance des mariages politiques. Pourtant elle ne put que rire à nouveau lorsque le Khan dit que si elle devait se mettre à faire l’entremetteuse, il aurait bien du mal à s’enfuir. « Intéressant. Il est dommage que je n’ai aucune prétendante digne de ce nom à te présenter. » Pas que ce soit dans ses projets, mais c’était tout de même une éventualité à envisager. Cela dit, il faudrait une perle rare pour que Linh s’en porte garante devant son ami et Khan.

S’étendre sur le cas des prétendantes d’Aeon n’était pourtant pas une priorité et elle accueillit le changement de sujet. La question de son adaptation était tout de même ardue pour ce qui était de répondre. « J’ai des responsabilités maintenant et uniquement des responsabilités. » Pas de liberté, mais c’était un sacrifice qui en valait la peine. Il fallait avoir un sens des priorités surtout avec tous les problèmes qu’il y avait à Mukesha. Les pauses n’étaient pas nombreuses, les nuits de sommeil réparatrices encore moins. Aeon la surprit en lui proposant de se ressourcer dans cette résidence. La chose la fit sourire, même s’il avait mis le doigt sur le problème qu’un tel comportement soulèverait. Les rumeurs seraient dévastatrices, encore plus que celles qui existaient déjà. Quelques personnes pensaient qu’elle avait ensorcelé le roi pour accéder au trône, elle n’avait certainement pas besoin qu’il pense qu’elle le trompait avec le Khan en prime. « Je te remercie pour cette proposition, mais on ne me le pardonnerait jamais. » Non pas que ça l’empêcherait de le faire par moment, mais elle devrait faire attention.  Dans tous les cas, elle était plus que contente qu’il ait proposé la chose. Enfin, Linh hocha la tête lorsque Aeon proposa de laisser le futur au futur. « Volontiers. » Sans rien dire de plus, elle préférait le laisser choisir le repas. Ça faisait plusieurs heures qu’elle n’avait pas manger, ça ne pourrait donc que lui faire du bien de manger quelque chose.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 17 Aoû - 17:31
La reine des Mukeshin semblait trouver intéressant qu'il ne puisse pas fuir aussi facilement si elle jouait les entremetteuse. Bien sûr Aeon serait obligé d’émettre un refus catégorique et direct... Pour lui le mariage était déjà dur à concevoir avec des sentiments, alors sans, uniquement pour renforcer des positions sociales.... Le Khan n'était pas décidé pour son ascendance, mais sa puissance, se marier ne lui apporterait rien d'autre que des ennuis supplémentaires, voir des moyens de pressions venant de la guilde des marchands qui pourraient utiliser le mariage pour influencer le Khan.

Pensant à tout ceci mais continuant d'écouter Linh, il se demandait si les choses n'allaient pas tourner assez étrangement maintenant qu'il lui avait tenu ces propos sur le mariage... Son petit doigt lui disait qu'il allait en entendre parler de nouveau, assez rapidement... Mais pour le moment il était temps de se reposer un peu. Il faisait venir quelques mets, surtout à base de produits de la mers, tels que des sushi... Une nourriture propre à Mukesha et plus précisément apprécié de certains clans, comme le clan Valkyria.


- Oh, voilà donc pourquoi les cuisiniers voulaient absolument approcher du littoral. J'espère que tu n'as rien contre les produits de la mer ahah.

Attendant que son amie s'installe en première sur la table aménagée sur le balcon, il allait s’asseoir ensuite, saisissant ses baguettes et ne se privant pas de goutter ce que les chefs avaient préparés... Ce n'était clairement pas mauvais, de quoi rendre la conversation d'autant plus agréable. Silencieux pendant quelques secondes malgré tout, il semblait pensif, comme s'il avait quelque chose qui lui trottait dans la tête... Finalement il décidait de lui parler de ça.

- Combien de temps penses-tu qu'il nous reste avant que la guerre n'éclate ? On parvient tout juste à museler la gangrène de la corruption, le guilde marchande dispose encore d'énormément de pouvoir, même moi, je ne pourrai pas faire tourner le vent seul.

La guerre... Un sujet compliqué qui était sur toutes les lèvres. Surtout celles du Khan et pour cause... Il était la plus haute instance militaire du pays. Bien sûr il connaissait ses capacités et limites, tout comme ses soldats et le peuple.. Il ne craignait pas d'affronter l'empire, mais il craignait que les menaces tapies dans l'ombre n'en profitent pour les suriner de dos. Ce n'était pas le sujet le plus personnel et agréable à aborder, mais il était important qu'il ait l'opinion de Linh à ce propos....

- Si la guerre devait éclater bientôt, nous serions dans une position difficile. Je n'aime pas la famille impériale et ses méthodes, mais force est de constater qu'ils peuvent détruire leurs voisins malgré leurs querelles intestines.

Aeon était un général parmi les généraux, il pouvait sans doute affronter n'importe qui sans peur... Mais il restait un homme prudent, l'empire tirait sa force ailleurs que dans la force personnelle, l'organisation de son armée et sa peur de la colère impériale rendaient les soldats presque non-humains, mettre leur moral en berne serait un défi et il s'en résulteraient des batailles sanglantes... Attendant les réponses de sa reine, le grand Khan semblait curieux, mais aussi léger... Les affaires de guerre n'étaient pas des nouveauté pour lui et en général il ne se souciait ni de l'avis du palais, ni de la guilde marchande... Mais cette fois le sujet était important...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Sam 20 Aoû - 21:36
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

Les propos tenus par Aeon au sujet du mariage pourrait sans doute être considéré comme une erreur. Après tout Linh était suffisamment calculatrice pour commencer à envisager diverses personnes qui pourraient être de bonnes prétendantes pour le Khan. À vrai dire, la seule chose qui l’empêchait de le faire sur le champ en se remémorant les noms de diverses dames de clan convenable en âge de se marier, c’était bien le fait qu’Aeon était un ami. Par conséquent, elle ne voyait pas l’intérêt de jouer les entremetteuses immédiatement. Elle comptait néanmoins garder la chose en tête, parce qu’au delà de ses affections personnelles, il restait un personnage important de la vie aristocratique de Mukesha et par conséquent, un mariage était nécessaire. Solidifier la nation était important, plus que les liens d’amitiés qu’elle entretenait.

Quoi qu’il en soit, ce n’était pas à l’ordre du jour pour cette fois et la reine préférait de loin profiter d’un bon repas en bonne compagnie. Un sourire se dessina sur ses lèvres à la mention de fruits de mer. « Pas le moins du monde. Les produits de la mer me vont parfaitement. » Elle n’était pas bien difficile pour ce genre de chose et dans tous les cas, elle était suffisamment affamée pour manger à peu près n’importe quoi. Toujours avec le sourire aux lèvres, elle s’installa à la table aménagée sur le balcon. Ça semblait fort appétissant, ce qui ne pouvait que rendre la conversation plus agréable.
Bien plus que le sujet en tout cas puisque parler de guerre n’était jamais une option des plus plaisantes. Pour autant ça restait une nécessité et en parler avec le Khan était donc d’une importance certaine. Cela dit, donner un estimé était quelque chose d’ardu. Aeon visait juste en soulignant tous les problèmes qui saignaient la nation et le fait qu’il ne serait pas facile d’y remédier. En attendant, lui donner raison ne servirait à rien et il valait donc mieux de répondre à la question posée. « Honnêtement ? Le plus tard possible serait le mieux. » Sans être du genre à fuir devant un éventuel conflit, Linh n’avait aucun intérêt à entrainer le royaume dans une guerre qu’elle n’était pas certaine de remporter. Ça semblait d’ailleurs être l’avis du Khan qui avoua que Mukesha ne serait pas dans une bonne position si les hostilités devaient commencer. Encore une fois, ils étaient en accord vis-à-vis de la famille impériale : ne pas les aimer, ne pas aimer leur méthode était une évidence. « C’est le moins qu’on puisse dire. » Une position difficile revenait presque à minimiser la chose aux yeux de Linh. « Nous ne sommes pas prêts à entrer en guerre. Au delà de l’armée, entre la corruption et la guilde, nous manquerions d’unité. » Bref, il y avait tant de chose à considérer qui rendait la possibilité d’une guerre plus que désavantageuse pour Mukesha. Ce serait dangereux et elle ne pouvait que s’attendre à une horrible migraine si les choses devait déraper en ce sens. Après tout, le rôle d’Aeon était centré sur l’armée, celui de Linh dépasserait cette réalité et ce serait franchement on ne peut plus problématique. « Quel est le statut de l’armée ? » En théorie, la reine avait accès à des rapports, mais l’entendre de la bouche du Khan serait mille fois plus efficace et sans doute plus près de la réalité.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 6 Sep - 20:14
Le plus tard serait le mieux... Le khan hochait la tête positivement, c'était un fait avéré. D'après lui, le mieux serait très certainement de prendre les devants et de frapper les premier, l'Empire ne s'attendrait pas à ça, mais frapper maintenant, c'était comme porter un coup de glaive sans avoir al force de lever son bouclier pour parer le coup qui suit, c'était une très mauvaise idée, même si beaucoup soutenaient l'idée de frapper en premier. Pensif, l'homme continuait de discuter avec sa reine, curieux de savoir ce qu'elle avait en tête avec tout ça. Comme il s'y attendait, elle lui indiquait que indépendamment de l'état de l'armée, avec la guilde marchande et la corruption, le nation manquait d'unité. Puis la question qui fâche...

- Individuellement, nos soldats sont forts, mais un individu ne gagne pas une guerre, et lorsqu'on en vient à composer un corps...

Pas besoin de continuer plus loin, Linh devait être consciente du manque d'organisation de l'armée depuis l'époque de l'ancien Khan et le laxisme du roi. Aeon faisait son possible pour tout changer, mais ce n'était pas en quelques années qu'on ré-écrivait ce qui avait été gravé dans le marbre. Soupirant sans se retenir malgré la présence de son amie et reine, il décidait de reprendre la parole.

- Même si j'ai décidé de tenter de moi-même formater la position des mages dans l’armée, et si ma présence inspire les troupes à plus d'organisation... Beaucoup sont encore mitigés envers la magie, d'autres n'acceptent pas de se battre à deux contre un s'il le faut. Nous pourrions peut-être reprendre Nova Aelius, mais nous la perdrons de nouveau quelques semaines plus tard au mieux.

L'armée de Mukesha était une masse, lorsqu'elle s’abattait, elle était forte, mais après elle avait un fort temps de latence. L'armée de Aelius était un bouclier et un glaive, moins puissante, mais plus régulière et inflexible dans le temps. La masse pouvait briser le bouclier une fois, mais pas deux. Le Khan en était conscient, mais que faire contre ça ? Difficile à dire... En premier lieu il fallait peut-être s'occuper de la guilde marchande.

- L'horizon n'est pas clair, l'orage approche. Peut-être devrions-nous museler quelques autres opposants ? La guilde marchande... Négocier avec elle est possible, sans les absorber, on peut probablement les rallier avec nous, temporairement du moins.

Ce que proposait Aeon n'était surement pas ce qu'aurait aimé entendre al couronne... Affronter la guilde ne servait à rien, mieux valait trouver un intérêt commun qui servirait de ciment, au moins jusqu'à ce que la guerre ne cesse ou qu'ils perdent assez d'influence pour les assimiler. Mais le revers de lame existait aussi : la couronne pouvait perdre encore un peu plus de pouvoir, le laxisme du roi laisserait place aux autres pouvoirs en temps de guerre, Linh serait seule face aux démons qui rodaient dans Mukesha.

- Je devrais peut-être demander à la couronne plus de pouvoir sur l'armée pour accélérer les réformes mais.... Aaaah... J'aimerai éviter le tumulte politique...Rappel moi de me réincarner en mouettes dans ma prochaine vie.

Il soupirait... Mais les choix étaient restreints, il lui fallait plus de pouvoir pour rapidement préparer l'armée, que ce soit auprès de la couronne, ou auprès de la guilde marchande...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Dim 11 Sep - 21:31
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

Que dire de la guerre ? Il était évident que Linh n’avait aucune intention de fuir devant l’ennemi, pas plus qu’elle ne chercherait la paix à tout prix avec un empire qui dépassait les bornes envahissant toutes les contrées qui l’entouraient. Pour autant, elle n’était pas aveugle ou naïve au point de croire que Mukesha faisait le poids contre son voisin conquérant. Ainsi il n’y avait qu’une solution : repousser le conflit jusqu’à ce que la nation ait fait preuve d’un minimum d’unité qui était plus que nécessaire. Ce n’était malheureusement pas le cas actuellement, Aeon le confirmait d’ailleurs en insistant sur la force individuelle des soldats. « Il est difficile de demander de l’organisation de la part de nos soldats quand la nation ne l’est nullement. » Évidemment, la reine ne pouvait aider que lorsque ça concernait la nation, elle n’avait pas sa place dans les questions de l’armée. La mention des mages lui arracha pourtant une grimace qu’elle peina à dissimuler. Ce conflit civil causé par les opinions divergentes au sujet de la magie lui pesait, parce que c’était un problème de plus dans une nation troublée, mais aussi parce que ça la concernait plus directement. « Le fait de coopérer avec des mages devrait être le dernier de leurs soucis. » Ce n’était sans doute pas le moment de laisser sa fierté de mage parler à sa place, mais elle pensait tout de même tous les mots qu’elle avait dit. « Quoi qu’il en soit, reprendre Nova Aelius pour la reperdre aussitôt n’est pas dans nos intérêts. Nous ferons la guerre pour l’emporter. » De belles paroles que Linh comptait bien suivre à la lettre.

Pour autant, arriver à réaliser ces paroles ne serait pas simple et Aeon mettait le doigt sur l’un des points les plus important pour y arriver. La guilde marchande… C’était une énième épine dans le pied de la reine qui s’efforçait de consolider la nation. Cette guilde prenait une place qui ne lui revenait pas, un peu à la façon de charognards affamés. Le général n’avait néanmoins pas tord dans ce qu’il avançait, non pas que ça faisait plaisir à Linh de l’admettre ne serait-ce qu’intérieurement. « Je ne suis pas certaine qu’ils auront la loyauté nécessaire pour nous être utile. » La guerre leur serait profitable, c’était l’évidence même et pourtant, rien ne garantissait qu’ils seraient effectivement du côté de leur nation s’ils voyaient une opportunité du côté d’Aelius. « Je tenterai une approche avec le conseil. » Elle ne s’attendait pas à des miracles de ce côté-là, mais refuser toute approche pourrait couter particulièrement cher.
Aeon la surprit alors en parlant de davantage de pouvoir sur l’armée. Personnellement, elle n’y voyait aucun inconvénient. Elle savait que son ami était une âme noble en qui elle pouvait avoir confiance, mais ça ne passerait pas nécessairement auprès du Conseil ou même de Yujin. Linh préféra donc se permettre un moment de répit au sein de la conversation en répondant à la demande moins sérieuse qu’il avait fait. « Seulement si tu me rappelles d’en faire de même. » Oh, sa vie serait assurément moins complexe si elle n’était qu’un oiseau, mais là n’était pas sa voie. Si elle avait voulu d‘une vie rangée, elle aurait pu se tenir loin de la cour. Elle était devenue reine, elle devait donc agir en conséquence. « Il est certain qu’il y aura un tumulte politique, mais si tu estimes que te donner plus de pouvoir sur l’armée améliorerait nos chances, cela peut être fait. » Avec un peu de ruse, d’actions dans l’ombre, tout pouvait être accomplie. Linh n’avait aucun complexe à devoir traverser certaines lignes pour le bien de Mukesha.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 12 Sep - 17:24
Le homard épéiste hochait positivement la tête devant les premiers propos de Linh, il était d'accord avec le fait qu'il était difficile d'obtenir la cohésion d'un corps, quand la tête n'en avait pas elle-même. Elle grimaçait ensuite avant de parler des mages puis de la future guerre qui se profilait, s'ils devaient se battre, ce serait pour la victoire, pour arracher le titre d'invaincu à cet Empire qui se croyait porteur de la parole divine de Raijin. Aeon souriait faiblement alors qu'elle rebondissait sur les propos de la guilde marchande.

- Donnes leur un os à ronger. S'ils venaient à penser que leur guilde serait dissoute par les hautes sphères Aelienne, même une opportunité semblerait être une calamité.

Le sourire de Aeon devenait carnassier, moqueur... Il s'imaginait déjà la tête de la guilde si des rumeurs venaient à leur faire penser que Aelius allait tout leur prendre en cas de conquête. Vint alors le sujet plus sérieux des pouvoirs de l'armée. Aeon se frottait le menton avant de boire un peu de saké, semblant pensif. Peut-être qu'il devait donner plus de détails à Linh... Il se redressait et approchait du bord pour profiter du panorama.

- Actuellement, notre armée est une une tâche d'encre, de grande taille certes, mais une tâche d'encre quand même. Elle coule sans qu'un pinceau ne l'affine et lui donne forme. Mais le moindre coup de pinceau nécessite milles autorisations, à ce rythme, il me faudrait au moins trois générations à moi et aux prochains Khan pour pouvoir faire front à Aelius.

Il marquait un temps d'arrêt, tendant un bras vers la ligne d'horizon, comme s'il tendait d'attraper quelque chose au loin.

- J'ai toujours été un homme ambitieux. Je ne me soucis pas d'unifier le continent, mais je veux d'un futur ou les enfants n'auront pas à se soucier de prendre les armes, un avenir ou les enfants n'auront pas à maudire l'apparition d'une marque. Jusqu'à ce que cet idéal soit accomplie, je ne reculerai devant rien, même si ça signifie aller à l'encontre du roi.

C'étaient des mots lourds de sens, pour certains de la trahison. Linh connaissait cependant Aeon et savait que ce n'était pas son genre, il ne voulait que le bien du peuple et du plus grand nombre, y comprit les mages. Il se fichait des intérêts des minorité comme les Nasrin ou la guilde, voir même du roi... S'ils étaient sur la route de la paix, il les considérerait de la même façon que les Aéliens. Ni plus, ni moins. Cependant se tournant vers la reine, il souriait doucement.

- Enfin, avec toi aux côtés de la couronne, je n'aurais sans doute jamais à en arriver à de telles extrémités. Cela prendra des années, très certainement, mais faisons de nos terre un lieu de paix, mon amie.

Souriant doucement, le Khan était vraiment loin de la terreur qu'il inspirait sur els champs de batailles lorsqu'il parlait avec sa reine. Ce n'était cependant pas parce qu'elle était la couronne, plus plus que pour rattraper ses propos précédents, mais parce qu'elle était une amie qui allait peut-être apporter la paix tant espérée à Mukesha...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Mar 13 Sep - 11:52
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

De tous les sujets qu’ils pouvaient aborder ensemble, la question de la guilde marchande était de loin la plus épineuse. Après tout, elle pouvait très bien avoir une opinion arrêtée sur les mages, elle n’avait aucun problème à annoncer qu’elle ne voulait combattre que si la victoire était à portée de main. Dans une certaine limite, elle pouvait aussi combattre ouvertement la corruption sans trop risquer. Pourtant, la guilde marchande était une épine dans son pied, un obstacle qui arrivait toujours au pire moment pour contrer ce qu’elle avait en tête. Ces marchands étaient puissants, trop pour qu’elle puisse les écarter du revers la main et assez pour être une cause d’inquiétude. L’idée avancée par Aeon était plus qu’intéressante, après tout, Linh ne pouvait nier que voir les membres de la guilde s’affoler à l’idée d’être dissoute en cas d’invasion par Aelius. « À moins qu’ils ne soient déjà en train de négocier leur opportunité avec l’Empire. » Leur manque de loyauté envers la couronne ne faisait aucun doute, ils jouissaient, après tout, de la même importance, elle n’était pas pour autant certaine qu’ils étaient prêts à trahir la nation. C’était tout de même une possibilité qu’elle entretenait, ce pourquoi elle avait décidé d’en faire part à Aeon. Cela dit, doute ou non, elle aurait tout de même la tâche de tenter de les rallier et elle comptait faire le nécessaire pour y arriver.

Restait un autre problème épineux, celui des pouvoirs sur l’armée. En tant qu’individu, elle ne voyait aucun inconvénient à confier davantage de pouvoir à Aeon, mais en tant que reine c’était une autre paire de manche. Il y avait des obstacles qui bloquaient un tel transfert de pouvoirs, il y avait les nécessités politiques. Bref ce ne serait jamais fait simplement, non pas que ça pourrait un jour l’empêcher de tenter. Écoutant attentivement les explications du Khan, Linh dut admettre qu’il avait raison. Le seul argument du temps que ça prendrait remettre l’armée sur pied suffisait en soit à persuader la reine. Une chose était évidente, ils n’avaient pas trois générations à sacrifier avant d’être en mesure de faire face à l’Empire. C’était pressant, une nécessité du présent. La suite des paroles d’Aeon faisait echo à l’opinion de sa majesté à une différence près : les mots s’apparentant à ceux d’un traitre. Une autre personne n’aurait pu les prononcer devant Linh sans risquer une exécution, mais il s’agissait d’un Khan et elle savait pertinemment qu’il n’était pas un traitre. Un soupir traversa néanmoins ses lèvres à l’idée du mal qu’aurait pu faire de tels mots si de mauvaises oreilles les avaient entendues. La dernière chose dont elle avait besoin c’était qu’on croit que le Khan et elle complotaient contre le roi. « Iska ne sera jamais un obstacle pour atteindre la paix. » Avait-il seulement la motivation pour se mettre au travers de quoi que ce soit ? L’affection qu’elle éprouvait pour son mari ne l’avait jamais empêché de remarquer ses défauts, mais sa passivité n’en était pas un. Il s’agissait d’une bénédiction de sorte puisque Linh avait ainsi le champ libre pour paver la route vers la paix. « Je l’espère bien. » La dernière chose qu’elle voudrait, c’était devoir affronter un vieil ami tel qu’Aeon. « Nous arriverons à la paix. Mais il faudra apaiser nos frontières ou les tensions intérieures pour y arriver. » L’un comme l’autre leur donnerait une chance, les deux leur donneraient la victoire. Une victoire des plus difficiles à atteindre, mais ce n’était pas impossible. « Il me faudra du temps pour t’obtenir de pouvoirs supplémentaires, tu devras faire du mieux avec ce que tu as pour le moment. » Affronter un tumulte politique n’avait rien de simple et elle devrait faire de son mieux pour obtenir ce dont ils avaient besoin pour se donner une chance contre l’empire.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 14 Sep - 4:47
Aeon se tenait le menton en réfléchissant aux propos de son amie... Si la guilde marchande discutait déjà d'arrangement avec Aelius ? Non, il en doutait, il n'avait pas confiance en eux, mais les guilde marchande était née sous le régime mukeshin, l'essence même de son existence allait à l'encontre de l'empire, plus complexe même, l'empire avec un régime de noblesse très solide, qui possédait la majorité des richesses, hors de question de laisser la guilde avec autant d'or, on pouvait bien présenter un titre de noblesse à son chef, tous ne suivraient pas, les mages en premier... Ca semblait épineux.

- Hm... Sans doute oui.

Les sujets se suivaient, comme les réponses, Aeon était relativement calme ne se sentant pas comme s'il avait dit quelque chose de déplacé. Les Khan avaient toujours été de fortes têtes, il le fallait pour diriger cette horde qui ne respectait en chef, que le plus fort d'entre-eux. Dans tous les cas, il continuait d'écouter Linh en réfléchissant à l'avenir, il hochait doucement la tête lorsqu'elle lui parlait de débloquer plus de facilité pour reformer l'armée.

- Merci Linh. Si le pire venait à arriver, je presserai les reforme sans autorisations, et en paierai les conséquences le moment venu. Le sûreté du peuple passe en priorité.

Aeon avait beau être bourru, un peu rebelle sur les bords, tête-de-mule... Sa première priorité était le peuple. Si un roi ou un général mourraient, ce n'était qu'un membre amputé. Tant que le peuple était en vie : c'était l'âme du pays qui l'était... Comme à Nova Aelius où les garnisons étaient toujours sur le qui-vive. Se posant de nouveau à table après ces quelques propos, Aeon ne semblait pas moins pensif..

- Désolé, mes propos peuvent sembler extrêmes, d'autant que tu venais te changer les idées. Je veux vraiment d'un meilleurs futurs pour les enfants Mukeshin. Je n'ai pas la prétention de penser changer le pays en utopie, mais je veux au moins leur épargner la douleur de la guerre, afin que les pères n'aient pas à enterrer leurs fils trop longtemps.

Il poussait un long soupire, se frottant les yeux avec deux doigts, même un homme surnommé « le général parmi les généraux » pouvait fatiguer, il est vrai qu'il travaillait beaucoup récemment, son voyage à l'académie des mages n'avait sans doute pas échappé à Linh non plus, puisqu'il en revenait... Dans tous les cas, le Khan était actif et se préparait déjà à la guerre alors qu'il continuait de combattre sur le front de la corruption et de la guilde.

- Un jour, on pourra se reposer et boire tranquillement le saké, toi, moi, Kazu... Sans forcément se battre sur tous les fronts. D'ailleurs, comment va Kazu ? Je ne l'ai pas vu depuis un moment avec les récents événements, ce bougre donne autant de nouvelles qu'un cactus ne fait de voyages.

Autant dire zéro, riant de bon cœur, l'homme revenait sur des sujets plus agréable, quitte à ce que cela semble être un passage du coq à l'âne... Le repas était de toute façon presque terminé, autant faire comme le dessert ; de la légèreté ! Enfin, un minimum quand même !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Mer 14 Sep - 22:47
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

Le Khan ne semblait pas convaincu par l’hypothèse où la guilde marchande serait déjà en négociation avec Aelius et cela aurait sans doute pur rassurer la reine en ce sens. Pour autant, elle ne pouvait pas écarter complètement la possibilité pour la simple et bonne raison que son rôle était de penser grand. Aeon était cantonné dans la guerre et il excellait dans ce domaine, mais admirer un tableau complet était le rôle du monarque. Cela ne voulait en aucun cas dire qu’il n’était pas apte à le faire ou que Linh avait raison, seulement, elle ne pouvait qu’entretenir les différentes hypothèses. Quite à la rendre paranoïaque, cela la forçait à jouer ses cartes prudemment. Promettre au Khan davantage de pouvoir n’était sans doute pas un exemple brillant d’un comportement prudent, mais c’était une nécessité. « Nous sommes d’accord sur ce point. Seulement, je te serais reconnaissante de bien vouloir rester à la tête de l’armée. » Cela était une demande de prudence de sa part parce qu’il lui serait difficile de trouver un remplacement capable de remplir les chaussures d’Aeon. Elle le considérait comme un grand homme, un meneur d’homme sur qui elle pouvait compter. Voir son ami pousser des réformes au prix de sa carrière militaire serait bien insupportable pour la reine, parce qu’elle savait que s’il dépassait certaines limites, elle ne pourrait intervenir en sa faveur.

Quoi qu’il en soit, Aeon lui arracha un sourire lorsqu’il s’excusa pour ses propos. Elle n’avait jamais été dérangée par des discussions sérieuses ou par des sujets épineux, encore moins lorsqu’il était l’interlocuteur. Elle se contenta donc de secouer légèrement la tête pour lui démontrer qu’elle ne lui en tenait aucunement rigueur avant de prendre la parole à son tour : « Ne t’en fais pas pour moi. C’est nettement plus plaisant que les discussions du conseil. » Puis dans tous les cas, le simple fait que leurs visions de l’avenir se répondaient facilitait le tout. « Créer un meilleur futur pour la nation est tout ce qui m’importe. » Voilà qui faisait écho aux volontés du Khan. Cela voulait aussi dire qu’elle n’avait pas l’intention de se ménager en outre mesure et n’avait donc pas l’intention de lui en vouloir parce qu’il avait opté pour des discussions sérieuses alors qu’elle cherchait à se changer les idées.
Le général réussit néanmoins à le faire en parlant d’un avenir où ils pourraient boire du sake tranquillement, une optique qui ne pouvait plaire qu’à la reine. C’était pratiquement une utopie vu le monde actuel et tous les fronts qui nécessitaient leur intervention. Quoi qu’il en soit, la mention de Kazu et la comparaison avec un cactus voyageur eurent tôt fait de faire naitre un mince sourire sur les lèvres de sa majesté. « Il est très en demande il faut dire. » Non pas que la reine se souvenait de lui avoir donné une mission particulièrement demandant ces derniers temps, mais elle se garda bien d’évoquer la chose. « Tu ne donnes pas beaucoup plus de nouvelles. Comment as été ton voyage à l’académie ? » Linh n’avait pas besoin qu’on l’informe ou qu’on lui donne des nouvelles, elle était fort capable de le faire d’elle-même (par le biais de sa maitre espionne). Cela dit, Aeon était un ami et elle préférait entendre le tout venant de lui.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 16 Sep - 18:04
 Aeon restait un peu plus neutre depuis lors, parlant tranquillement et réfléchissant tout aussi tranquillement, il souriait faiblement quand Linh lui disait qu'elle préférait autant qu'il reste le Khan... Denrak pourrait très certainement reprendre cette place si quelque chose devait arriver à Aeon, il ne s'inquiétait donc pas trop pour ça, son héritage était assuré, au moins au niveau des idéaux. Denrak restait lui-même, mais ils aurait mener Mukesha vers plus de tranquillité... Et si ce n'était pas lui, la prochaine génération s'en chargerait.

Gardant un léger sourire alors qu'elle disait elle aussi que seul assurer un futur de paix lui importait, Aeon se rappelait presque pourquoi il était ami avec Linh... Elle ne perdait jamais de vu ses objectifs, même prise dans le tumulte de la politique. L'homme riait ensuite quand elle lui disait ne pas donner beaucoup de nouvelles lui non plus, elle marquait un point.


- Instructif. J'ai rencontré une jeune mage du nom de Viridis qui m'a fait découvrir la vie dans l'académie. Les mages y sont bien traités, cependant... Les apprentissages se font souvent en autodidacte ou bien de façon très personnelles, ce qui explique la difficulté d'intégration des mages à leur sortie de l'académie.

Ce qui expliquait les tirs alliés des mages sur les soldats de l'armée Mukeshin, déjà qu'ils étaient bordéliques dans cette armée, si en plus on leur apprenait pas à travailler en groupe... Aeon poussait un long soupire et se retenait même de facepalm... Pourquoi ne pas leur apprendre quelque chose d'aussi évident que le social ? Pourquoi ne pas savoir qui voulait embrasser une carrière militaire à la sortie et créer des cursus qui se calquaient sur leurs envies ?

- C'est ainsi qu'on remarque que la magie est quelque chose de très nouveau, le monde ne sait pas encore comment bien gérer les mage sans pour autant les mettre dans des tiroirs... En tout cas, c'était une belle académie, voir les enfants s'épanouir était une bonne chose.

Un sourire plus léger s'installait de nouveau sur le visage du Khan, on croirait presque voir une sorte de papa poule... Sauf qu'il n'était pas une poule, ni un papa d'ailleurs. Pendant un moment, il se disait même que ce ne serait pas si mal après tout.... De fonder une famille.

- Une famille et des enfants hein... C'est étrange venant de moi, mais j'aurai presque envie d'en avoir une, en voyant tous ces enfants, en voyant Denrak... Mais leur donner ce futur...

Aeon serrait le poing, un futur de guerres, de trahisons, de corruptions, de mystères... Pouvait-il vraiment se permettre de se créer une famille alors que toute ces choses étaient encore si présente. Pouvait-on vraiment se le permettre ? Il secouait doucement la tête en chassant ces pensées avant de sourire un peu moqueur, Linh allait probablement le taquiner avec ça alors il allait retourner le vent.

- Et donc, en parlant de famille, quand est-ce que le peuple pourra se réjouir de voir pousser une mini-Linh ? Ahahahah Le rire moqueur et taquin, il taquinait clairement la plus malicieuse des Yujin !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Mar 20 Sep - 16:22
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

Passer de discussions sérieuses au sujet de la paix à quelque chose de plus léger comme la visite du Khan à l’académie était un bonheur. Il fallait dire que ce lieu revêtait une importance particulière pour la reine qui y avait passé au titre de pensionnaire. Elle ne fut donc pas surprise d’entendre les conclusions d’Aeon, si ce n’était que sa visite avait été assurée par une jeune mage. Elle aurait cru qu’un officiel se serait empressé d’accomplir cette tâche, enfin, c’était digne de son ami de procéder ainsi. « J’aurais pu te renseigner sur la question moi-même tu sais. » Ça faisait quelques années qu’elle n’y avait pas mis les pieds, mais elle supposait que les changements avaient été moindre. L’enseignement semblait être sensiblement le même après tout « Les mages n’ont pas tous l’envie de rejoindre l’armée après l’Académie ou même la capacité de le faire. » Tous les dons n’avaient pas la même utilité lors d’un combat, mais peut-être qu’un entrainement en ce sens pourrait pallier à cette réalité. « Enfin, je suppose que leur offrir la possibilité de se familiariser avec un avenir militaire serait une option. » Potentiellement une très bonne option même du moment que l’armée n’était pas imposé aux jeunes mages, ce qui aurait tout simplement horrifié la reine. Quoi qu’il soit, la magie était un avantage considérable et si l’armée pouvait s’en servir elle n’en serait que plus forte. Ainsi, malgré ses convictions personnelles, Linh comptait s’arrêter sur la question, parce que c’était important et que son rôle impliquait ce genre de réflexion.

Dans la présente situation, elle avait d’autres considérations à avoir. Aeon qui parlait de voir les enfants s’épanouir à l’académie n’était pas particulier surprenant, mais lorsque qu’il évoqua une famille la reine ne put s’empêcher de rire légèrement. « C’est plus qu’étrange venant de toi. On va peut-être réussir à te marier si tu penses ainsi » Il pouvait difficilement fonder une famille par lui-même. Pour ce qui était de donner leur donner un avenir, c’était à nouveau un avis partagé par Linh. Elle aurait volontairement continué dans ce sens, dans l’idée de taquiner un peu plus son ami qui avait réussi à la surprendre par ses propos, mais ce dernier la devança en l’amenant sur un terrain qui lui plaisait nettement moins. Sa famille, ses éventuels enfants. Plus que consciente que c’était un rôle qu’elle devrait remplir sous peu, elle n’était pas pour autant bien ouverte à l’idée. Si bien qu’elle dut mesurer sa réponse, faute de pouvoir être franche et répondre un ‘jamais’ retentissant. Ce n’était pas nécessairement parce qu’elle craignait la réaction de son ami, loin de là, seulement, se prononcer contre le fait d’avoir des enfants semblait être une terrible idée peu importe la situation dans laquelle elle le faisait. « Qui sait ? » Réponse ô combien évasive qui n’était pas très surprenante. Linh s’efforça néanmoins de retrouver un sourire franc avant de reprendre la parole : « Je me verrais difficilement avoir un enfant dans de telles circonstances. Si la guerre devait éclater… » Le dernier endroit où elle voulait être serait dans une nurserie en attendant d’accoucher. Non, c’était très peu pour elle, quand bien même elle était plus que consciente qu’on attendait des héritiers royaux de sa part.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 21 Sep - 15:31
 Elle aurait pu le renseigner, il est vrai, mais elle savait que le Khan était un homme qui voulait voir par lui-même. Non qu'il ne la croyait pas, mais plutôt qu'il était le genre d'homme à vouloir se forger des opinions à même les problèmes. Il hochait cependant la tête, il n'avait jamais sous-entendu qu'il fallait proposer une formations militaire, mais qu'il était important que les formations couvrent un large éventail de futur métiers, dont celui de l'armée. Mais il laissait Linh à ses propres conclusions, inutile de se lancer dans un débat à propos de tout ceci et des mages.

- L'important est que les mages, à terme, aient autant d'aise qu'il est possible de leur offrir, sans que cela devienne du favoritisme.

L'égalité, maître mot du Khan. Quoi qu'il en soit le sujet se teintait d'un peu plus de légèreté et de taquinerie quand il en vint à parler de la famille. Linh qui disait qu'on allait peut-être pouvoir le marier... A ces mots, Aeon se mit à rire de façon franche. Peut-être... Allez savoir, on ne sait jamais ce que l'avenir réservait. Il avait bien quelques noms en tête, qui pourraient faire de bonnes épouses, si jamais leur nom devait apparaître dans les propositions. Mais ce n'était plus le temps d'y songer, quand il fut temps de parler d'autre chose, toujours aussi taquin quoi que bien moins fun.

- Ahah tu sais ce que je ressens. Bien que ce soit plus dur pour la mère qui me au monde que le père qui tient la main. C'est dommage, je me voyais bien parrain gâteau ahahah.

Il riait d'autant plus, mais comprenait son amie, les temps étaient difficiles, leurs positions respectives rendaient les envies, plaisirs et logiques différentes de ce qu'elles étaient durant leurs jeunes années loin des hautes sphères. Le Khan se calmait mais gardait cependant un doux sourire à l'attention de son amie...

- Dans ce cas, il ne me reste plus qu'à détruire les Aéliens, pour te protéger toi, et le roi, jusqu'à ce que vous puissiez songer à ça tranquillement.

C'était rassurant d'entendre le Khan promettre ça, il était le genre d'homme à ne pas promettre inutilement. De toute façon, ses racines étaient à Mendan, région la plus proche de la frontière, jamais il ne laisserait les Aéliens dépasser cette dernière... Jamais ils n'atteindraient Akishino, il s'en faisait la promesse.

- Il commence à se faire tard, cela va devenir difficile de nous écarter de nos devoirs respectifs. Je dois rencontrer mes généraux bientôt, tu me pardonneras de devoir te quitter ? Rien ne t'empêche de rester un peu si tu en as envie.

En effet, bien qu'il avait repoussé certaines choses pour rencontrer sa reine et amie, Aeon restait néanmoins le Khan, l'armée ne fonctionnait plus tout à fait pareil s'il ne tappait pas sur le crâne de ses généraux aux conseils de guerre... Conseil qui allait bientôt avoir lieu, puisqu'un événement qui allait attirer nombre d'officier hors de Mukesha allait avoir lieux. Il voulait sécuriser les villes et villages pendant son absence à Ronan...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Dim 25 Sep - 16:36
AVEC OU SANS OLIVES, VOTRE REINE ?
aeon & linh

La question des mages telle que l’avait amené Aeon était matière à réflexion sous un angle que Linh n’avait que très peu examiné. Il fallait dire que sa situation de mage la rendait encline d’observer les choses d’une manière bien précise. Elle comptait tout de même s’attarder sur la piste qu’il avait avancé, notamment parce que ça pourrait très bien offrir à la nation un avantage certain sur Aelius. Néanmoins, une chose valait la peine d’être notée, c’était bien le fait que le Khan était égal à lui-même en prônant l’égalité. Ça n’étonne guère la reine qui sourit légèrement. La réalité à Mukesha n’était pas pourtant celle de l’égalité, les mages avaient des avantages certains en raison de la position de la famille royale. Cela dit, elle n’avait aucune envie de partir un débat sur la question si bien qu’elle se contenta d’une réponse simple : « Cela serait effectivement l’objectif à atteindre. » L’un des nombreux qui se tenaient entre eux et l’objectif de paix. Le problème était évidemment celui de l’équilibre, tout avantage qui serait donné aux mages risquaient de raviver le conflit interne et le sentiment (sans doute justifier) de favoritisme démontré par la royauté vis-à-vis des mages. C’était un énième casse-tête qu’il fallait accomplir.
Fort heureusement, la conversation dériva sur des sujets d’apparence plus légère, même si la question d’une descendance n’avait rien de simple. Linh était néanmoins bien contente de voir son ami rire à la mention d’une éventuelle proposition de mariage qui réussirait. Il fallait dire que ce serait un exploit à célébrer, d’autant plus si cela menait à une descendance pour le Khan. « Tu seras sans doute un parrain gâteau ne t’en fais pas. » Malgré ses réticences personnelles, elle savait pertinemment que son rôle était de mettre au monde des héritiers pour le clan Yujin. Elle pourrait sans doute repousser la chose pour un certain temps, notamment en raison de tous les problèmes qui sévissaient à Mukesha, problèmes dont Iska ne s’occupaient pas le moins du monde - non pas que cette chose dérangeait réellement la reine. Elle devrait néanmoins affronter ses responsabilités à un moment ou un autre. La promesse du Khan en ce sens était on ne peut plus rassurante. Linh savait pertinemment qu’elle pouvait avoir confiance en la parole de son ami. « Je compte sur toi. » Non pas qu’elle avait hâte au moment où rien ne pourrait repousser l’éventualité d’une descendance, mais l’idée de ne plus avoir à se soucier d’Aelius était une bénédiction en soit. Elle comptait donc accorder toute sa confiance à Aeon sans même douter un instant, une fois la promesse accomplit, elle affronterait les conséquences.

Relevant la tête lorsque le Khan reprit la parole, Linh ne perdit pas de temps avant de se lever. « Bien sur, je ne te retiendrai pas. » Comme si elle pouvait vraiment lui en vouloir alors qu’il remplissait si vaillamment le rôle qui lui incombait. Sans plus attendre, elle enchaîna :  « Je devrais moi-même retourner au palais. » Avant que des rumeurs ne s’élèvent au sujet de sa visite tardive chez une ancienne connaissance masculine. Elle aurait bien plus envie de s’attarder dans la résidence d’Aeon qui avait un calme qu’elle ne pourrait retrouver au palais, mais ce n’est pas une option. « C’était un véritable bonheur de discuter avec toi, mais on ne peut ignorer le devoir qui nous appelle. Je reviendrai certainement une fois que les choses se seront calmé. » Après le mariage à Ronan sans doute. D’ici là l’un comme l’autre aurait un nombre important de responsabilités à remplir.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Avec ou sans olives, votre reine ? (pv Linh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Défrisant Avec ou Sans soude ?
» Strata avec ou sans base quand pas isofix?
» Boulettes avec ou sans sauce
» De 4 à 12 ans, les rehausseurs avec et sans dossier.
» Lasagnes aux aubergines avec ou sans viande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Mukesha :: Akishino :: Districts résidentiels-
Sauter vers: