:: Administration :: Recueil :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Unei J. | Vassal of the Empress

avatar
Pouvoir : Transformation en jeune dragon
Personnage illustrateur : Corrin/Kamui of Fire Emblem Fates/If
Messages : 42

Age : 18
Vassale draconique
Voir le profil de l'utilisateur




Unei Jackrob
Vassale draconique
Dim 25 Sep - 17:30
JACKROB Unei
Âge : 27 ans.
Métier : Vassale de l'Impératrice ; établit également des recherches sur le peuple disparu des dragons avec le soutien de l'Empire, en échange d'être un sujet d'études pour l'Inquisition.
Nation : Aelius.
Poids : Une cinquantaine de kilos.
Taille : Approximativement, un mètre soixante-sept.
Orientation sexuelle : Homosexuelle.

Don / abilités : Transformation en dragon (basé esthétiquement sur celui-ci) – Ne possède ni la capacité de voler due à des ailes atrophiées, ni de maîtriser un élément ; force uniquement basée sur le corps-à-corps ; carapaces et écailles souples étant encore au stade juvénile, facilement transpercées par les lances ; faible résistance magique ; relativement bonnes vitesse de course et agilité pour son gabarit ; hauteur au garrot comparable à celle d'un grand fauve.
Maîtrise également l'épée avec une certaine dextérité.

Marque : Située entre les deux omoplates, semblable à un Ouroboros entrelacé de roses noires épineuses.
Signe(s) distinctif(s) : De plus près, on remarque aisément ses pupilles animales, ses canines développées et ses oreilles pointues, liées à son don, résultats de quelques mutations lors de son apprentissage. Au niveau accessoires, elle porte constamment un serre-tête pour maintenir sa crinière en place.
Rumeurs : On aime raconter aux enfants turbulents que s'ils ne sont pas sages, elle viendrait sous son apparence draconique pendant leur sommeil pour les dévorer vifs ; ou encore que durant les nuits sans lune, elle rôderait dans les rues de la capitale à la recherche de sang et chair frais. Bien entendu, ce ne sont que des histoires à dormir debout.
Depuis qu'elle est entrée au service de l'Impératrice, certains tendent à penser qu'elle a joué de ses charmes afin de se faire une place près de la dirigeante, d'où elle pourrait aisément l'assassiner. On va jusqu'à fabuler qu'elle n'est qu'une hérétique qui veut ramener les dragons à la vie pour renverser le Trône et l'Inquisition, s'accaparer tous les pouvoirs. Un ramassis affligeant d'âneries.
Mielleuse
Fidèle
Assidue
Impétueuse
Cinglante
Bornée
Sournoise
Vaillante
Lucide
Obscène
Stratège
Rancunière
Caractère :
Au premier abord, Unei apparaît comme une coquille vide. Habillée d'un visage froid, apathique voire même intimidant, que la plupart des habitants ségrégationnistes considèrent comme digne de son étiquette de monstre. Elle ne montre aucune attention à ces regards méprisants et les injures qu'on lui jette dans son dos ; c'est une sourde oreille. Dans les rues de la capitale, elle se contente d'être discrète et silencieuse, tel un parfait courant d'air qui s'y faufile, concentrée sur son objectif. Si elle n'était pas intègre, les pavés seraient souvent peint en rouge.

C'est une jeune femme dévouée à sa patrie, malgré la haine qu'on porte à ceux de son rang, respectueuse de ses instituions et ce, bien qu'elle ne soit pas spécialement religieuse. Elle se montre aussi être une guerrière redoutable, en qui il est possible de placer sa confiance. Voilà le discours officieux ; sa description administrative.
En vérité, seules quelques personnes, assez rares, connaissent ce qui se cache sous son armure.

La marquée n'est pas méchante, on peut même dire qu'elle est d'un caractère bon vivant en général. Cherchant peu le contact hormis celui de l'Impératrice -surtout quand il s'agit de finir sous ses draps -, il est difficile de la cerner, de pouvoir déterminer ses pensées et anticiper ses actions.

Concernant cette dernière, à qui elle consacre sa vie avec honneur, elle lui obéit au doigt et à l’œil, s'interdisant toute bavure. Elle veille constamment au grain, lui assurant une protection sans faille, peut être bien trop poussée. Il faut également noter qu'elle se montre particulièrement possessive, et n'apprécie pas ceux qui l'accostent en faisant pattes de velours.  

Bien que la dragonne d'argent se montre sage et docile avec ses supérieurs, ce qui est naturel, concernant ceux qui sont à son niveau et en dessous dans la hiérarchie, elle aime se montrer farouche et désinvolte. Ce n'est pas là pour imposer une quelconque supériorité, non, elle reste humble ; il s'agit juste d'un jeu de provocation, de taquinerie. Il faut bien s'amuser dans ce triste monde !
Elle n'est cependant pas immature et, en observant ses camarades au fil du temps, a bien conscience que cela ne convient pas en présence de certaines personnes, ou manier autrement.

C'est à force de côtoyer Médéa, héritant ainsi petit à petit de son tempérament, qu'elle est devenue si vicieuse et impitoyable avec ses adversaires : ce qui se révèle surtout sur le champ de bataille. Une fois lancée à l'offensive, éprise de combativité, l'aelienne se bat comme une brute épaisse, au point de lui procurer un plaisir sadique à l'oeuvre.

Ses faiblesses ? Ses pêchés mignons ? La mage défend vigoureusement qu'ils n'en existent pas, mais sa suzeraine les connaît sans aucun doute par cœur. Gauche, sensible et à fleur de peau, raffolant de sucreries et de tendresse.. elle possède toute la liste, qui ne finit pas de s'étendre à mesure que les années passent. Une de ses craintes est qu'un jour, pour tuer l'ennui, sa langue se dénoue et vienne lui ôter sa crédibilité aux yeux de tous.
Histoire :

C'était une nuit d'orage différente des autres. Il ne pleuvait pas ; le tonnerre régnait à lui seul, déchirant le ciel de plomb au dessus des monts reculés de l'Empire d'Aelius. Une jeune enfant, au sommeil définitivement brisé, tremblait dans son lit. La terreur n'y était en rien responsable.
Un cri de douleur. Des objets qui s'écrasaient avec fracas. Ce vacarme avait alerté sa mère, qui, emballée par ses instincts protecteurs, accourut jusqu'à la chambre. Ce n'était qu'un amas de pénombre baignant dans un air néfaste, dans une ambiance oppressante, tandis qu'un lourd grognement retentissait en fond.

Un flash soudain, un violent éclair dévoila la réalité.

Un monstre, dont les écailles luisaient aux quelques faibles rayons lunaires qui avaient réussi à se frayer un chemin. Dressé dans le coin de la pièce, sur ce qu'il restait de la couchette. Ses yeux embrasés par la rage furent la dernière et sinistre lumière que la pauvre femme eut le malheur d'apercevoir, en quelques fractions de seconde, avant que la bête ne lui bondisse dessus. D'une férocité inouïe, la créature lui broya le cou entre ses puissantes mâchoires, tandis que sa cage thoracique craquait sous le poids de son assaillant, ne laissant aucun souffle s'échapper, en plus de la percer à l'aide de ses serres massives.


C'est un hurlement strident, quelques heures plus tard, qui amena la petite tête aux cheveux d'argent à reprendre conscience. La tempête était finie, le soleil à nouveau présent. Était-ce un cauchemar ?
Son regard incompréhensif se posa directement sur ce reste de cadavre disloqué à ses pieds, noyé dans une mare de sang. C'était un véritable champ de bataille ; les murs avaient été profondément cisaillés et les meubles massacrés, desquels il ne restait que poussières et copeaux volatiles. Comment faire pire première vision au réveil ? Et diable, qui avait-pu faire une horreur pareille ?

« Tout est de ta faute.. Tu n'es qu'un démon ! Disparaît ! »

Elle eut un terrible sursaut ; elle n'avait pas senti cette présence tant le choc paralysait son corps si frêle. Cette phrase, crachée avec une haine si puissante, éteignit son cœur, comme une bougie aplatie par le vent. Ce père, qui la veille encore, jouait en toute sérénité avec sa tendre progéniture, l'arracha brutalement de sa vie.
Un silence pesant, des plus macabres, s'était installé alors que la petite, enfin apte à se mouvoir, se penchait pour constater que ses mains étaient couvertes de cette même encre écarlate. Et ce drôle de goût qu'elle sentait sur sa langue venait de là, elle en avait des traces aux bords des lèvres. Il lui fallu un instant pour emboîter chaque morceau, et réaliser ce que tout cela signifiait. Une avalanche de questions s'écrasa sur son âme. Elle avait perdu la raison.

__________________

Tu te réveillas dans une cellule inconfortable, au sol gelé. Ton crâne te semblait peser une tonne. Était-ce.. la prison ? Le restant de tes jours s'écoulerait-il ici, afin que ton crime soit repenti ?
Tu ne savais pas comment tu avais atterri ici, tout était flou, et ton unique souvenir était cette image imprimée au creux de ta cervelle, ta hantise. Il fallait l'effacer, ne plus te retourner vers ce passé que personne ne souhaitait. Aujourd'hui, tu es très loin de tes terres natales ; on t'en as extraite pour ton bien. Tu pouvais commencer une nouvelle ère, choisir un nouvel horizon.  


On ne te laissa pas isolée avec tes remords très longtemps ; deux personnes vinrent rapidement à toi. Tu avais peur. Tu ne les connaissais pas après tout, c'était bien naturel. Comme une petite souris, tu te glissas sous la première chose qui te paraissait être un abri. En vain, ils t'avaient attrapée sans difficulté, tu compris dès lors que te débattre était futile.

« La tour d'Ivoire est ton foyer à présent. »

Leur nom était Inquisiteurs, et dans cet édifice, ils formaient les gens comme toi, qui avait quelque chose de spécial, mais dangereux. Ils t'expliquèrent les moindres détails de ce qu'allait être ton avenir - bien qu'à l'heure actuelle, tu n'en saisissais que des fragments. Tu appris donc que tu avais une marque, depuis ta naissance, qui te définissait avec un don. Tes parents avaient caché son existence, sachant les risques que cela entraînerait. Malheureusement, le destin s'était montré injuste ; tu n'aurais pas une vie tranquille.

Tu n'étais définitivement pas comme eux, tu le ressentais au plus profond de ta pensée. Ton quotidien était très strictement encadré, et ton instabilité quant à ton pouvoir t'écartait des autres mages. Tu vivais recluse, ayant pour seule compagnie ces hommes et femmes qui s'occupaient attentivement de toi. Ils étaient fascinés par tes capacités encore jamais aperçues auparavant, alors qu'à l'inverse, tu en étais traumatisée.

Tu étais placée sous haute surveillance à longueur de journée, en attente de manifestations de ton pouvoir, afin que l'on puisse te définir apte ou non à le contrôler. Cela ne tarda pas. Comme la première, ta seconde métamorphose était violente.
Ton corps se mit soudainement à hurler de souffrance : ta vue se troubla, ton pouls s’accéléra au point que ton cœur aurait pu se propulser de ton être, puis tu t'écroulas, entrant dans une crise d'hyperventilation. Ils étaient à tes côtés, prêts à te porter secours, mais aussitôt qu'ils approchèrent, sous ta forme bestiale, tu tapas dans le tas.

Ce jour-là, tu avais bien amoché l'un de tes gardiens. Par adresse, ils avaient pu rapidement te calmer et te ramener à ton état humain. Cet étrange minerai, le Laen, tu allais souvent y toucher. C'était une sensation affreuse, mais ça te soulageait d'un mal bien plus grand, qui te rongeait de l'intérieur.

Après cet accident, tu attisais la crainte. Tu culpabilisais énormément. Les autres détenus, qui avaient pourtant la tradition de se soutenir, te rejetaient. Le désespoir t'envahissait progressivement, et tu ne voyais bientôt plus d’échappatoire.


Tes crises s'accentuaient, autant en fréquence qu'en puissance. Te maîtriser devenait beaucoup trop délicat, si bien qu'il était obligatoire de t'entraver dans un dispositif de chaînes avant chaque expérience. Tu t'épuisais pour aucun progrès. Les seuls changements notables concernaient ton apparence ; ton visage se mélangeait à celui d'un dragon.

Le verdict tomba et était sans équivoque : tu n'y arriverais jamais. Cela faisait déjà plusieurs années que l'Inquisition s'y consacrait durement. Tout semblait impossible ; tu ne sortiras pas d'ici, enfermée pour l'éternité. T'évader ? A quoi bon.. tu n'avais nulle part où aller, aucun moyen de subvenir à tes besoins différent du vol et ce fardeau indomptable te pourrirait le quotidien. Le statut de fugitive te paraissait plus atroce encore.

Non, tu étais déterminée. Tu voulais obtenir ta liberté, quelle qu'elle soit. Tu t'offris complètement à eux, tu n'avais plus rien à perdre, pas même ta dépendance ; chaque brin d'espoir comptait à présent. Tu les encourageas à aller plus loin. Tu savais d'autant plus toute l'importance que tu avais pour l'Empire, tu avais tendu l'oreille ; et si tu pouvais servir à un dessein, peu importe lequel, tu puiserais dans la moindre de tes forces.

__________________

Douze ans. Douze longues et éprouvantes années écoulées pour te tenir en laisse, sale bête.

Je me trouvais aux portes du Palais d'Améthyste. L'Impératrice voulait me voir en personne. Apparemment, elle avait entendu parler de moi. En bien ou en mal.. je n'en avais aucune idée, comme ce qui allait m'arriver entre ces murs. Mais apprendre que j'étais aussi intrigante aux yeux de quelqu'un si important.. cela m'exaltait, autant que cela me terrorisait. Qui sait, il se pourrait qu'elle me tranche la tête sur le champ, de ses propres mains. Comme quasiment tout le monde, elle devait porter une intense aversion envers les possesseurs de don.

J'étais ébahie par ce luxe qui m'entourait, dans ce long corridor. Tout était si grand et magnifique. C'était totalement différent des toisons de plâtres dans lesquels j'étais confinée. Honnêtement, c'était rafraîchissant : je me sentais dans un nouveau monde. En fait, c'était le cas.

La salle du trône se présentait devant moi, derrière de larges et, semblait-il, lourdes portes. J'appréhendais, peut être que je tremblais aussi. Mais à peine étais-je entrée, que mes yeux se posèrent sur ladite gouvernante. Comment la décrire.. elle était absolument ravissante, j'étais soumise à son charme. Les rumeurs ne mentaient pas à son sujet, sur ce point.


Elle me proposa de devenir sa vassale. Je n'y croyais pas, c'était forcément une hallucination, un rêve. Il semblait que ma volonté et mes efforts l'avaient épatée, et que j'avais pris une énorme valeur pour elle. Comment pouvais-je refuser une telle offre ?

« Je jure de vous servir et vous protéger jusqu'à la mort. »


Pseudonyme : Vous m'avez rapidement vue sous le pseudo de NIGHTMARE ~
Âge : 18 ans en approche *theme des Dents de la Mer*
Commentaires :  ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Métamorphe en une créature aquatique humanoïde
Personnage illustrateur : Emeraldas - Albator
Messages : 24

Age : 34
Terreur des mers
Voir le profil de l'utilisateur




Megan Reeves
Terreur des mers
Dim 25 Sep - 17:34
Bienvenue officiellement 8)


Je m'occuperai donc de ta fiche une fois qu'elle sera terminée. Mais j'approuvé déjà l'orientation et l'avatar


Bon courage, et si t'as des questions, n'hésite pas o/




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Transformation en jeune dragon
Personnage illustrateur : Corrin/Kamui of Fire Emblem Fates/If
Messages : 42

Age : 18
Vassale draconique
Voir le profil de l'utilisateur




Unei Jackrob
Vassale draconique
Dim 25 Sep - 17:40
Merci I love you
Contente que ça plaise déjà 8)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 25 Sep - 18:01
J'avais Alisa.
Maintenant j'ai Unei.
Les proches de l'Imperatrice ont un peu trop de dons à mon goût va falloir surveiller ça 8)

bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 25 Sep - 18:06
Eh oui Nerio, on se multiplie, mais Alisa reste la vraie. /SBAAAF/

Plus sérieusement, bienvenue à toi Unei. Pas top surpris vu que j'avais lu le topic de questions, mais hâte de voir ta fifiche à terme !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Transformation en jeune dragon
Personnage illustrateur : Corrin/Kamui of Fire Emblem Fates/If
Messages : 42

Age : 18
Vassale draconique
Voir le profil de l'utilisateur




Unei Jackrob
Vassale draconique
Dim 25 Sep - 18:15
NERIO ► Je prends ça comme une marque d'affection 8D
Ne t'en fais pas, je suis toute mignonne, je suis là pour la protéger et lui faire des bisous ~ ♥

AEON ► Espion è_é /sbaaf/

Merci de votre accueil




Hey.. dragon, dragon !
Not lizard.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Feu
Personnage illustrateur : Luke Fon Fabre - Tales of the Abyss
Messages : 197

Age : 21
Valerio fucking Thorpe
Voir le profil de l'utilisateur




Valerio Thorpe
Valerio fucking Thorpe
Dim 25 Sep - 20:51
JE RAGE TELLEMENT DE PAS T'AVOIR VUE EN CB
JE
AHHHHH
BIENVENUUUUUE*confetties* ♥♥♥

Bon courage pour ta fiche, hésite pas si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 25 Sep - 21:31
Encore une fois bienvenuuuuuue cutie ♥
Bon comme j'ai déjà un peu vu dans les questions toussa, voilà, mais hâte de lire ce que tu vas écrire :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Transformation en jeune dragon
Personnage illustrateur : Corrin/Kamui of Fire Emblem Fates/If
Messages : 42

Age : 18
Vassale draconique
Voir le profil de l'utilisateur




Unei Jackrob
Vassale draconique
Dim 25 Sep - 22:00
Merci merci ♥♥

SKAAD ► Il ne faut pourtant pas trop s'y fier, y a encore plein de trucs à découvrir :p




Hey.. dragon, dragon !
Not lizard.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Manipulation de la lumière (aidé par un sabre)
Personnage illustrateur : Yû Kanda - DGM
Messages : 48

Age : 19
Ami du Soleil
Voir le profil de l'utilisateur




Alma O. Lhant
Ami du Soleil
Dim 25 Sep - 22:36
Bienvenue ici, encore une fois à toi ! ♥ (Et puis Corrin quoi !)




« La vie passe tellement vite. Si tu ne t’arrêtes pas pour regarder autour de toi de temps en temps, tu pourrais la manquer »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Transformation en jeune dragon
Personnage illustrateur : Corrin/Kamui of Fire Emblem Fates/If
Messages : 42

Age : 18
Vassale draconique
Voir le profil de l'utilisateur




Unei Jackrob
Vassale draconique
Dim 25 Sep - 22:55
Re-merci ♥
Corrin.. que dire.. CORRIN quoi :3




Hey.. dragon, dragon !
Not lizard.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personnage illustrateur : Camilla - Fire Emblem Fates
Messages : 259

Impératrice Boobzilla
Voir le profil de l'utilisateur




Medea D. R. Saltarelli
Impératrice Boobzilla
Mer 28 Sep - 22:46
Je ne te l'ai pas dit sur ta fiche mais : bienvenue, vassale...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Transformation en jeune dragon
Personnage illustrateur : Corrin/Kamui of Fire Emblem Fates/If
Messages : 42

Age : 18
Vassale draconique
Voir le profil de l'utilisateur




Unei Jackrob
Vassale draconique
Jeu 29 Sep - 0:29
Huhu, merci..




Hey.. dragon, dragon !
Not lizard.
Code par Heaven sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : Métamorphe en une créature aquatique humanoïde
Personnage illustrateur : Emeraldas - Albator
Messages : 24

Age : 34
Terreur des mers
Voir le profil de l'utilisateur




Megan Reeves
Terreur des mers
Jeu 29 Sep - 0:30


BIENVENUE SUR HYPÉRION !


Après quelques ajustements vus ensemble sur la CB, j'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validée, félicitations 8) Tu auras ta couleur lorsque Medea ou Valente passeront, mais en attendant, tu peux dès à présent te lancer dans le RP :3

Te voilà validée à Aelius ! Après avoir recensé ton avatar dans le bottin, tu peux désormais t'aventurer sur le chemin du RP et aller faire ta fiche de relations si tu aimes créer des liens prédéfinis avant de passer aux choses sérieuses. Sinon, tu peux tout de suite faire une demande de RP ! Pour plus d'informations si tu te questionnes encore sur l'univers, n'hésite pas à fouiller dans la FAQ du forum et à te rendre sur le guide du nouveau pour retrouver tous les articles indispensables à (re)lire ! Tu peux également MP l'une des deux admins ou le compte fondateur.

Nous te souhaitons un excellent moment sur Hypérion, et bonne chance    




Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Unei J. | Vassal of the Empress
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ATLANTA DU VASSAL
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...
» Le pays d'Auge refuse d'être le vassal du Havre
» Rescapée de L'Empress of Ireland, 1914

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Administration :: Recueil :: Présentations validées-
Sauter vers: