:: Mukesha :: Surya :: Ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au milieu du désert, dans les ruines oubliées. ❧ Aeon.






Invité
Invité
Mer 21 Sep - 20:36
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


Le vent soufflait violemment, soudainement, emmenant une bourrasque de sable dans son sillage en cette fin de journée. Le désert se trouvait toujours aussi hostile qu'à son habitude, pouvant rapidement balayer les âmes les plus féroces de ce monde. Parce qu'il était implacable, intransigeant et sans scrupules. Frapper sans distinction, seulement par pur hasard. Impartial à bien y songer. Entre la chaleur ardente, la capacité de se perdre et les changements soudain du vent, ces lieux se trouvaient être parmi les plus dangereux sans nul doute.

Et au milieu de ce terrain impitoyable, une jeune femme se trouvait là, se cachant soudainement derrière les ruines pour se protéger du vent. Ses longs cheveux de feux venaient balancer sous ses orbes azur, une main se dépêchant de découvrir sa vision pour l'apercevoir au loin. Des ailes majestueuses, un cri puissant, une couleur brune, Nyxis était d'une beauté sans nom à son sens. Un fin sourire perlait sur ses lippes dès lors, son regard ne pouvant se détacher de lui à présent. L'envol d'un si bel être vivant avait de quoi fasciner naturellement. L'admiration pour son ami, son compagnon et le plus fidèle dans sa vie, il n'y avait rien de plus important dans son monde. Tout du moins la guerrière essayait tant bien que mal de s'en persuader depuis quelque temps. Cette seule pensée avait raison de son sourire un instant, un second bruit arrachait son attention une seconde. Un deuxième wyverne se trouvait là aujourd'hui, dans les ruines du désert Surya comme terrain d’entraînement. Il n'était pas rare de la trouver ici pour terminer les dressages de ces créatures que la belle considérait presque comme divine à force de les voir ainsi en pleine liberté.

La solitude s'enlisait en ces lieux. Seule avec les wyvernes au milieu des ruines. Jamais personne n'arrivait réellement jusqu'à ce lieu. Une réelle solitude et le temps qui semblait s'écouler différemment par la suite. Une joie, un bonheur venait armer son esprit, sortant finalement de derrière sa barricade lorsque le vent décidait de s'en aller vers d'autres cieux. Rapidement une main se dressait en l'air, sifflant bruyamment comme pour alerter les deux compères qui volaient depuis un moment. Nyxis était le premier dont les orbes s'accrochaient à la belle, attendant son signal pour continuer, ayant parfaitement reconnu ses notes dans le ton de sa voix. L'éleveuse s'apprêtait à commencer l’entraînement à présent, sifflant une nouvelle fois en baissant la main violemment. Le plus jeune ne réagissait pas immédiatement, semblant attendre la réaction du plus vieux qui lui était déjà parti pour retourner sur terre devant sa partenaire. Parce que c'est ce que Ska venait de demander, à ce qu'ils se posent non loin d'elle.

Quelques secondes s'écoulaient avant qu'ils ne reviennent jusqu'à elle, sortant deux morceaux de viande d'un sac qui se trouvait à ses pieds. La récompense aux ordres, comme toujours. Et si Nyxis arrivait à faire un atterrissage contrôlé à un mètre de sa personne, le plus jeune avait un poil dérapé, glissant devant ses orbes en lui balançant une tonne de sable au passage. Toussant de manière virulente en passant une main devant son regard, un rire perlait par la suite, bruyant et amusé visiblement.

« Alalala... Va falloir apprendre à atterrir plus délicatement jeune fille ! A moins que tu veuilles m'enterrer sous le sable ?! » s'avançant vers Nyxis, sa main se tendait pour lui offrir le morceau de viande, suivit d'une caresse avant de se rendre vers la plus jeune. « Miss bourrine ... » un sifflement léger, délicat alors que sa main se tendait une nouvelle fois. « Tiens, tu l'as mérité, tu as répondu à l'ordre ! » et une caresse également alors.

Une réflexion voyait le jour par la suite alors que les deux acolytes dévoraient le morceau de viande, songeant à la suite, à ce qui serait le mieux pour peaufiner le dressage de cette nouvelle recrue. Pour qu'ensuite elle puisse trouver compagnon tout comme le duo qui l'accompagnait en cet instant. C'est ce que la guerrière lui souhaitait dans tous les cas, trouver ce qui pourrait être considéré comme une moitié. Pour cela, il fallait encore qu'elle soit définitivement prête, évitant ainsi les probables accidents.

« Nyxis tu restes à terre pour le moment, tu peux te coucher contre les ruines derrière moi. Quant à toi mademoiselle, nous repartons. »

Dressant à nouveau la main en l'air, la wyverne reprenait son envolé, attendant les ordres qui ne tardaient guère. Des cercles autour d'eux, des plongeons pour voir si la vitesse était bien maîtrisée, des retours au sol régulier pour s'assurer de son attention complète et ne pas l'échapper totalement. Rien ne semblait pouvoir déranger cet instant, tout du moins jusqu'au moment où brusquement son compagnon relevait la tête, commençant à se redresser sur ses pattes.

« Hum... Nyxis ?... » Arquant un sourcil, un sifflement résonnait immédiatement, baissant la main pour demander l'arrêt du vol, lui demandant de revenir tout en gardant le regard fixé sur son ami. « Quelqu'un arrive .... »

Quelqu'un dans le désert Surya ? Quelqu'un ici ?
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 22 Sep - 0:05

 

La couronne avait beau tourner le regard vers des soucis plus immédiats et avait beau penser que le Khan n'était pas un penseur... Il était difficile de se tromper plus lourdement. L'homme avait entendu parler des gens ayant disparu dans le désert, à cause de la faille, tout comme les nombreux monstres qui entouraient cette dernière. Il avait donc décidé de se rendre lui-même dans le large désert pour enquêter auprès des rares villages et des différentes caravanes. Les réponses étaient très souvent les mêmes : les créatures de la faille étaient agressives mais ne s'en éloignaient pas, alors c'étaient eux qui s'en éloignaient.

- Hmm... Ça c'est étrange, les mercenaires éliminent les monstres mais ils reviennent, ceux qui approchent du gouffre ne reviennent pas...

A dos de chameau, l'homme portait sa gourde, qui était cette fois remplie d'eau, à ses lèvres et voyait une sorte de mur brun au loin... S'il continuait il allait entrer en contact avec une tempête de sable, autant éviter ça. Il mettait donc cap vers une autre direction, décidant de se reposer. Après quelques minutes, voir heure de voyage, il se retrouvait nez à nez avec des ruines et se mouvait vers cette dernière, jusqu'à voir un wyvern... Aussi loin de la vallée ? Étrange, d'autant qu'elle était calme. Il ne se souvenait pas avoir envoyé un chevalier wyvern ici.

- Vous n'êtes pas l'un de mes chevaliers wyvern, mais ces wyverns sont visiblement liées. Pardonnez mon manque de manière, mais qui êtes-vous ?

De son chameau, il n'était pas plus haut que les wyvern et pourtant, son regard ambre était perçant, comme celui d'un tigre, d'un monstre capable de dévorer un wyvern. Au vu de son armure aux tons rouges et blancs, son sabre très particulier et son blason, pas de doutes possibles... C'était le Khan. Cependant malgré sa question un peu rude, il descendait de sa monture et approchait sans crainte. Une wyvern ? Et alors quoi ? Il regardait cette dernière droit dans les yeux avant de tourner calmement la tête vers la femme.

- C'est un sublime wyvern, pas autant que Norug, mais elle a de l'allure. Si vous êtes sa cavalière, vous devez être une bonne personne. Je peux le voir rien qu'à votre monture, supposément.

Avec ce qu'il avait vu il était certain que cette monture n'était pas sauvage, il n'y avait personne d'autre ici... Ca réduisait le champ de possibilités drastiquement. Ce qu'il ne savait pas, c'est que citer Norug allait lui posait quelques soucis, mais bon... Les joies du hasard – ah ah rire du narrateur – étaient ce qu'elles étaient. Son regard se portait finalement sur la zone, détaillant les alentours, alors qu'il portait sa gourde à ses lèvres.

- Pardonnez moi une dernière curiosité dans l'immédiat, mais que fait une chevaucheuse de wyvern aussi profondément dans le désert ? Non que cela me surprendrait de croiser la tribut de vent dans le désert, mais si proche de la grande faille, dans des ruines, c'est bien plus singulier.

Aeon était connu pour son intransigeance sur certain sujets... La sûreté du peuple en était un, si elle n'était pas un soldat, il ne voulait pas qu'elle prenne de risque inutiles.. ; S'il savait, oh oui s'il savait, qu'elle était en quelque sorte la nouvelle prunelle de Denrak...
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 22 Sep - 12:41
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


Les orbes de Nyxis se fixaient rapidement sur une silhouette, la plus jeune wyverne venant se poser non loin, restant cependant un retrait pour l'instant. L'attente se faisait assez longue alors que cela faisait déjà bien dix minutes que son ami avait perçu ce nouvel arrivant. De loin, il était bien peu aisé de se rendre compte de la personnalité qui s'approchait. Ce n'est que lorsque sa voix résonnait, que son chameau arrivait finalement que ses orbes pouvaient s'ancrer à son tour sur l'intrus. Et quel intrus alors, reconnaissant rapidement le Khan. Une multitude de questions semblaient alors voir le jour et si l'un se demandait ce que l'autre faisait là, l'inverse était tout aussi justifié et vrai. La surprise était de mise, son attention se reportant cependant sur son compagnon ailé qui démontrait de la méfiance, claquant des doigts comme pour le rassurer alors.

Sans un mot, essayant tant bien que mal d'analyser concrètement la situation actuelle, la guerrière se contentait de tenir position, son regard suivant l'homme, le regardant descendre de sa monture. Il avait de l'allure sans nul doute, mais cela ne l'impressionnait guère à vrai dire. Les statuts, l'argent, la gloire... tout ce qui n'avait aucunement lieu d'être dans son propre monde, c'est sans détour de ce fait que son regard s'accrochait au sien par la suite. Et cela aurait pu continuer ainsi, cette conversation aurait pu être banale et simple, Ska aurait simplement pu lui expliquer sa présence et peut-être que cette entrevue se serait terminée là. Oui peut-être... Si un mot ne venait pas détériorer son expression une seconde. Norug. Ce n'était pourtant pas ce qui la chagrinait le plus dans sa vie, ce n'était pas le prénom qui devait la bouleverser normalement, mais il était intimement lié à Denrak après tout.

Détournant les yeux, son regard venait s'ancrer dans celui de Nyxis une seconde, ne disant toujours aucun mot. Sa voix résonnait encore et l'attention portée à ses dires se faisait bien moindre à présent, visiblement troublée. Pourtant, ce n'était pas le moment de se laisser aller de la sorte et l'homme ne semblait guère savoir ce qu'il en était, du moins, elle l'espérait profondément. Inspirant longuement par la suite, c'est tout autant sereine que possible que sa voix traversait enfin ses lippes à son tour.

« Je ne sais pas qui est Norug, mais Nyxis est un très beau spécimen et en tant qu'éleveuse de wyvernes, je sais de quoi je parle... »

Vexée ? Cela pouvait tomber ainsi, mais il était plus juste de dire que Ska n'aimait guère que l'on dise que son ami n'était pas autant sublime qu'un autre. Une chance cependant que son regard avait pu rencontrer Norug plusieurs fois pour se rendre compte qu'effectivement, c'était une belle bête, radoucissant sans nul doute son ton sur la question.

« Je suis Skaðði Meili de la tribu des vents, c'est ici que je viens terminer l'entraînement des futurs wyvernes. En temps normal je ne croise personne... ça évite tout accident possible. On est jamais à l'abri d'en échapper un et ce serait con qu'il bouffe plus d'une personne. Je préfère venir seule dans ces lieux avec Nyxis, moins de risque on va dire. »

A sa manière c'était sa façon de prendre ses responsabilités vis-à-vis de son quotidien, de son métier. Sa manière de penser aux autres et tous les gens qui pourraient en pâtir si une erreur venait un jour à survenir dans son travail. Il était bien mieux au final de se trouver là, seule en compagnie de deux wyvernes dont la plus jeune d'ailleurs qui venait dans son dos, la poussant légèrement. Un bref sourire voyait le jour sur ses lippes, une main remontant le long de sa mâchoire dans une caresse.

« Elle a l'air gentille comme ça, mais ce sont des êtres sauvages alors il vaut bien mieux pour tout le monde que je sois aussi reculée des villages et villes quand j’entraîne en pleine liberté. Et puis, si j'dois mourir bouffé, au moins je serais la seule comme dit ! »

Derrière ses airs sereines et calmes, la jeune femme se demandait alors si l'on pouvait y entrevoir ce qui bouillonnait actuellement. La mention de Norug errait encore vivement, ne pouvant s'empêcher de repenser à tout ce qui était arrivé depuis ce jour-là et au fait que cet homme soit au courant ou non. Allait-il reconnaître son nom ? Déglutissant difficilement, ses sourcils se fronçaient légèrement à cette pensée, retournant vite sur Terre en inspirant une nouvelle fois.

« Alors... est-ce que mes explications conviennent au Khan du coup ? »

Calme.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 22 Sep - 18:12
 Etrange réactions face à la mention de Norug. Le khan plissait les yeux, il n'était pas devin, mais assez observateur... Cependant il ne cherchait pas à fouiner plus loin, n'y trouvant ni l'intérêt ni les bénéfices à creuser. Elle disait qu'elle ne savait pas qui était Norug, ce qui semblait encore plus suspicieux, avant d'affirmer que Nexys était une belle wyvern et qu'elle savait de quoi elle parlait. Le Khan regardait la fière créature, tendant une main doucement vers cette dernière pour qu'elle mémorise son odeur avant de tenter quoi que ce soit d'autre.

- Je ne dis pas le contraire, j'ai vu énormément de Wyvern, mais elle aussi a quelque chose de majestueux et unique. Le fait que j'ai combattu aux côtés de Norug joue peut-être, sans offense Nexys.

Le Khan riait faiblement de se tourner vers la femme qui semblait de la tribu des vents, cette dernière continuant de lui répondre en parlant de ses autres questions. Elle entraînait les wyvern loin de la population pour éviter les risques, après tout c'étaient des créatures sauvages. C'était compréhensible, même pour des guerriers entraînés et des mages, neutraliser une wyvern prit d'un coup de furie serait extrêmement difficile. Le Khan serait obligé de déployer d'autres wyverns... Il comprenait mieux la situation.

- Cela me semble cohérent, bien que vous devriez éviter d'approcher de la faille, vous n'en reviendriez sûrement pas. Elle progresse lentement mais sûrement, gardez une oreille attentive sur sa position.

Il fit un léger signe de la tête et s'approchait de son chameau, visiblement il n'allait pas rester mais... Non, quelque chose le dérangeait vis-a-vis de la réaction de la jeune femme à propos de Norug. Il se tournait vers elle et l'observait, plissant les yeux comme un inquisiteur doutant de la normalité d'un homme qu'il pensait être un mage.

- Vous êtes certaine de ne pas connaître Norug ? En tant qu’éleveuse ça me semble déjà étrange, encore plus quand on voit votre malaise. Inutile de le cacher, je ne suis pas devenu Khan juste en maniant la lame.

Il la regardait avec intensité, il ne se voulait pas agressif, mais il trouvait ça étrange. Pas forcément intéressant ou important, mais juste étrange. Denrak était rarement là avec Norug, ils étaient souvent en mission, ça ne semblait pas étrange qu'une éleveuse de la tribu des vents ait vent (gros jeu de mot) de ce wyvern, mais qu'il réagisse ainsi ? Ca semblait tellement suspicieux.

- Connaîtriez-vous son cavalier à tout hasard ?

Et bim, la voilà la question qui tue !
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 22 Sep - 20:00
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


Le Khan ne semblait guère se rendre compte de quelques détails ou tout du moins, peut-être passait-il seulement outre. Sur certains points, il fallait avouer que cela arrangeait bien la guerrière dont les orbes le suivaient toujours sans expression. Tout du moins, c'est ce qui tendait à être réaliser probablement sans grand succès. Parce que l'homme mettait le doigt sans le vouloir sur un sujet épineux dans l'esprit de la femme. Lorsque ce dernier venait approcher sa main de la bête, ce dernier tournait la tête en direction de son acolyte, attendant son avis. Un simple hochement de tête suffisait à rassurer le wyverne qui s'autorisait à apprendre l'odeur de cette personne qu'il ne connaissait pas encore.

La mention de Norug n'avait de cesse de soulever des soupirs discrets à la brune, une main venant passer sa crinière de feu. Ce n'était pas le moment de se laisser aller à vagabonder dans ses songes, loin de là.

« J'imagine que c'est cela, disons simplement que Nyxis peut se montrer susceptible, faites attention ! »

Un ton léger cependant se profilait, un air sérieux en contradiction et finalement un sourire en coin. Tourner la conversation vers son ami était plus simple à endurer, espérant que cela se terminerait ici. Et ça semblait bien partit en réalité alors que l'homme souhaitait des réponses quant à sa venue ici, satisfait visiblement de ses mots. Néanmoins en ce qui concernait la faille, un bref rire passait ses lippes, une main se posant sur sa marque faciale proche de son œil.

« La faille ne me fait pas peur... j'ai de quoi me sauver d'elle, mais je ferais attention. »

Ce n'était là que des mots lorsque l'on connaissait sa maîtrise de la terre et il serait aisé d'en rire, mais le Khan lui, n'en savait rien, ni de son don, ni de sa maîtrise. Un espoir survenait par la suite en voyant l'énorme tignasse se retourner vers son chameau. L'espoir qu'il parte et que tout ceci se termine ici, alors son malaise n'aurait pas été découvert ou gardé secret. Un demi-tour pourtant, les orbes se rencontrant une nouvelle fois. Et l'appréhension qui se confirmait en entendant sa voix. Fort heureusement, la guerrière n'était pas entrain de manger ou boire, auquel cas, elle serait sûrement à la frontière de la mort à s'étouffer violemment. Évidemment, il avait de l'instinct et était observateur.

Merde...

« … Cela vous intéresse vraiment de savoir si je connais le cavalier de... Norug ? Peut-être que je l'ai déjà croisé, c'est possible, j'vois du monde en tant qu'éleveuse. »

Un bref silence avait vu le jour avant ses mots, cherchant tant bien que mal comment se détourner de tout ceci, déglutissant difficilement. Ses orbes s'étaient faites franches et droites jusqu'à présent, pourtant l'espace d'une demi-seconde, elles s'étaient rivées au sol.

Le malaise perlait chaque pore de sa peau. Jouer la comédie était un art et plus encore pour le manier dans chaque situation. Si Ska savait le faire parfois, cela semblait bien compliqué lorsqu'il s'agissait de Denrak. Son corps se détournait vers la jeune wyverne, échappant à son regard.

« De toute façon, je ne connais vraiment pas son cavalier. »

Le silence à nouveau. Fermant les yeux un instant, un long soupir intérieur voyait le jour, une main venant mourir sur sa nuque. La lycurgienne était trop sensible à ce simple nom, décidément bien trop et ce, bien malgré elle. Dans son esprit un amas d'informations se bousculaient dès lors. Il y avait trop de secrets dans son monde, trop de passif, trop de contradictions pour pouvoir simplement faire face à tout cela aisément. Une idée se profilait cependant dans son esprit soudainement, se tournant vers lui l'air de rien.

« Mais... si Norug est aussi fabuleux que vous le sous-entendez, je suis curieuse de savoir : il est comment ce cavalier ? »

Si le Khan connaissait bien Denrak, n'était-ce pas le moment d'essayer de glaner des informations ?

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 23 Sep - 16:41

 Un wyvern susceptible ? C'étaient des créatures majestueuses ou bien des princesses ? Le Khan restait légèrement souriant, mais sa curiosité allait vers d'autres choses. Les créatures écailleuses à part, le khan se centrait surtout sur Denrak, cette jeune femme affirmait qu'il était possible qu'elle ait croisé le cavalier de Norug, alors que quelques secondes plus tôt, elle affirmait ne connaître aucun Norug. Plissant les yeux, le tigre-homard  l'écoutait ajouter que de toute façon elle ne connaissait pas ce cavalier. Est-ce qu'elle se fichait de lui ? Était-ce une tsundere ?

- Hm...

Il la regardait avec suspicion, visiblement plus elle en disait, plus elle s'enfonçait. Sans mauvais jeu de mot en rapport à son possible lien avec Denrak, oui le narrateur brise le 4éme mur, love sur toi Denrak. Quoi qu'il en soit, soudainement, elle semblait plus intéressée, demandant au Khan de lui parler de ce cavalier en question. Il n'était pas sûr de saisir ces changements et retournements de veste, mais il n'avait aucune raison de cacher quoi que ce soit, peut-être qu'elle ne savait rien et qu'elle était juste bizarre aussi !

- Denrak ? Il est bourru, aux premiers abords il a l'air d'être le genre de mec qui se tamponne de tout... Et c'est pas tout à fait faux ; mais pas tout à fait vrai non plus.

Il s'adossait à un mur des ruines, portant de nouveau sa gourde à sa bouche, il était d'Ilfan, même s'il était accoutumé aux climats Mukeshin, le désert restait plus sévère pour lui que pour la tribu du vent. Toujours est-il que son récit n'était très visiblement pas terminé. Regardant vers la barbare tsundere, il faisait un léger sourire comme pour la taquiner sur sa curiosité avant de reprendre son ''discours''

- C'est un homme doux et bon, fidèle  et juste. Un bon père aussi, même s'il est seul à présent, sa famille compte pour lui. En dehors de la personne même, c'est un grand cavalier wyvern, je n'ai vu personne monter aussi bien que lui, pas même un éleveur.

Il se mit à rire en pensant à comment réagirait Denrak, s'il entendait ça et qu'il était là... Oh oui, très certainement qu'il se cacherait pour oublier les compliments, il n'était vraiment pas doué pour ça. Continuant son éclats de rire quelques instants, il se reprenait et fit un petit signe de la main à la femme de la tribu des vent pour s'excuser de cet interlude inattendu.

- Désolé, ce cavalier n'est pas doué avec les sentiments, on se ressemble sur ce point. Il ne s'attache jamais au hasard et ne fait jamais rien au hasard non plus, mais... Eh bien on est des militaires, pas des érudits.

S'il savait à quel point ces mots avaient d'impact vu la situation des deux personnes impliquées... Mais il ne le savait pas Ce qui ne l'empêchait pas de garder le sourire, allant même jusqu'à finir par ajouter avec une légereté qu'on attendait pas de lui :

- Il faut que j'arrête de lui confier trop de travail, j'aimerai qu'il puisse trouver quelqu'un pour rendre sa vie meilleure. Et je ne me plaindrai pas d'être tonton pour la troisième fois ahahahah

Aaaaah, la délicatesse. Merci qui ? Merci le narrateur.i
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 23 Sep - 19:24
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


La jeune femme se terrait dans un silence, l'écoutant commencer son récit pour définir celui qu'ils connaissaient tout deux en réalité. L'un ne savait tout simplement rien et l'autre ne savait pas jusqu'à quel point son vis-à-vis pouvait connaître la vérité. Dur entrevue pour elle alors que ses orbes s'accrochaient au Khan, détournant les yeux seulement pour attraper également sa gourde une seconde. Son faciès se détériorait dans une impassibilité, dans un sérieux certain. Pourtant il y avait une légère lueur affective à la simple mention de son nom.

Il n'y avait rien à dire durant tout son discours, ses pieds se contentant de s'ancrer dans le sable, les bras croisés. Ce n'est qu'à la fin de tout ceci que son regard changeait alors. L'homme en riait sans savoir évidemment et la guerrière était troublée. Difficile de comprendre si ses sentiments se voulaient positifs ou non, trop compliqué de décrypter tout ce que ses mots impliquaient à cet instant précis à ses yeux. Son regard se portait vers Nyxis qui semblait s'approcher lentement derrière le mur pour renifler l'intrus à nouveau, suivit de très près par son acolyte. Au moins cela avait vite fait de stopper court à ses réflexions.

« J'vois que vous l'appréciez beaucoup... enfin vous avez une bonne opinion de lui. »

Une nouvelle question se profilait dès lors, une main passant dans sa nuque, hésitant une seconde. Ska avait-elle seulement le droit de se montrer aussi curieuse sans que le concerné ne soit présent ? La bonne réponse à cette question pouvait varier d'un individu à l'autre et à vrai dire, c'était également un point trop compliqué à aborder.

« Vous avez dit qu'il avait des enfants, mais que vous lui souhaitez de retrouver quelqu'un... Si j'comprends bien, sa femme n'est plus ? Vous la connaissiez ? »

C'est quelque chose qui taraudait la jeune femme. Dans ses songes bordéliques et dévastées, l'éleveuse n'avait de cesse de se poser des questions sur le sujet, ne pouvant refréner cette peur qui errait. Parce qu'il était bien plus difficile d'oublier ceux que l'on aimait que prévu. Quelque part, c'est un aspect qui avait vite fait de la mettre en insécurité.

« C'est triste qu'elle ne soit plus, mais vous savez il est peut-être seul parce que c'est trop dur pour lui, vous ne pensez pas ? »

Un long soupir intérieur soulevait tout de même sa cage thoracique un moment, se détournant de lui pour s'asseoir non loin dans le sable. Alors l'une de ses main en prenait une poignet, jouant avec le désert. Cela devenait probablement trop évident que l'attention qu'elle portait à la conversation n'était pas tout à fait banal, ainsi la belle changeait brièvement de sujet.

« Et vous alors ? Si je peux me permettre, mais j'crois savoir que vous n'êtes pas marié. Ce qui est assez étrange à vrai dire, enfin selon ma mère. »

Un bref sourire perlait sur ses lippes à la mention de cette femme, se souvenant parfaitement de ses mots à l'égard de tout ceux qui étaient en âge d'être mariés, mais qui ne l'étaient pas encore.  

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 25 Sep - 15:55

 Il avait une grande affection pour Denrak ? Très certainement, oui... Les vrais amis étaient rares lorsqu'on arrivait à un poste aussi haut dans la hiérarchie du pays, et ceux qu'on parvenait à se faire étaient plus précieux que tout. C'était une façon assez idéaliste de penser, mais Aeon voulait penser que ses camarades étaient bien plus que de simples amis, qu'ils étaient une part intégrante de sa vie à qui il pourrait tout confier. Mais ce qui semblait le plus intriguer la jeune femme était le fait que Denrak soit père de famille.

- C'est... Compliqué, mais son épouse n'est plus depuis longtemps. Je crois qu'il à pu faire son deuil récemment mais... Ce n'est pas quelque chose dont on parle. Les cicatrices du cœurs ne sont pas de celles qui guérissent, même avec le temps.

Le Khan préférait ne pas s'étaler sur ce sujet là. Si elle voulait en savoir plus sur l'ancien amour de Denrak, elle n'avait qu'à l'interroger sur ce dernier en le croisant, ce n'était pas à lui de parler de toute ceci. Il était peut-être bon-vivant et loquace, mais connaissait les limites du respect. Elle rebondissait cependant en affirmant qu'il restait peut-être seul car c'était trop dur pour lui de se remettre avec quelqu'un d'autre à présent. Le Khan réfléchissait quelques secondes et secouait négativement la tête.

- Je ne pense pas, Denrak est un homme qui se souvient, pas qui regarde éternellement en arrière.

Il n'était pas du genre à ressasser le passé toute sa vie, qu'importe la douleur, ou même les peines, il avançait... Il n'était pas genre d'homme à utiliser le passé comme excuse pour fuir, c'était en tout cas ce que pensait le khan. Khan qui perdit vite son sérieux avant de rire quand l'éleveuse se préoccupait de son mariage à lui... Il est vrai que le peuple adorait le Khan et nombreux attendaient de le voir trouver une épouse et donner un fils. Mais son éclat de rire se fit rapidement remplacer par un visage plus sérieux, orné d'un regard perçant.

- Je suis un homme qui vit par la guerre pour la guerre, ma voie n'est que chaos et désolation. Je me refuse de faire subir les affres de cette voie à une personne chère, ou de donner un futur brumeux à un enfant innocent.

C'étaient les raison du khan... Il ne voulait pas se créer une famille dans ces conditions, il en pouvait pas se résoudre à ça. Cependant, malgré les propos sérieux et sombres, il se permettait d'afficher un léger sourire, entre l'amusé et l'attristé, regardant vers Ska avec un regard de faucon.

- C'est ironique que je souhaite que Denrak se compose une nouvelle famille heureuse alors que je me l'interdit. Mais... Si le pire doit arriver, le Khan ne peut pas tourner les talons face à Aelius. Mais ce n'est pas le cas de ses généraux. Si on doit en arriver à ce stade, mon dernier ordre sera « vivez ».

L'homme ne pensait pas perdre aussi facilement face aux impériaux, mais restait méfiant, personne ne savait ce qui allait réellement se passer si la guerre éclatait, même si peu voir pas d'Aelien ne valaient le Khan en tant que commandants, il n'était pas un être divin pour autant et la mort pourrait frapper ici ou ailleurs... Mais ce sujet pompeux n'était pas le genr de chose qu'on laissait trainer en longueur, aussi décidait-il de revenir sur quelque chose de plus... Joyeux.

- Mais assez parlé de moi. Parlez-moi de vous. Est-il difficile de dresser une wyvern ? Combien de temps cela prend-il pour apprendre à en monter une ? Plus généralement, parlez moi de vous.   Car oui, Aeon était un homme qui s'intéressait à ses soldats et son peuple....
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 26 Sep - 16:31
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


Si le malaise perlait de ses pores, il y avait tout de même du bon à parler avec le Khan. Tout deux connaissaient le principal concerné, mais seulement la jeune femme le savait pour l'instant, se terrant dans le silence sur ce fait. L'homme ne savait visiblement rien, même en entendant son prénom alors autant continuer ainsi. Au fond, peut-être que Denrak n'avait rien dit parce qu'il jugeait que cela ne concernait personne ou tout simplement par manque d'envie et ce n'était pas à la guerrière de faire quoique ce soit contre ceci. Il était plus simple également de ne rien dire. Alors un bref soupir perlait avant d'écouter ce qui suivait.

Sa femme n'était plus, c'était un fait et son vis-à-vis ne souhaitait visiblement rien dire sur le sujet. Très bien, Ska le comprenait parfaitement et au fond, n'attendait pas grand chose en demandant ceci. Ce n'était qu'une preuve de plus que le Khan avait du respect pour son second et un léger sourire prenait vie sur ses lippes. Il était bon d'avoir des amis aussi fidèle en ce monde et plus encore dans l'armée. Un silence errait de sa part comme souvent depuis le début de cette conversation, mais il n'y avait rien à dire maintenant. C'était plutôt de bon ton d’éclipser Denrak entre eux pour l'instant, le regardant rire à sa question le concernant avant de remarquer le sérieux qui peignait ses traits. Ce suivait arrachait toute son attention, la captivant un moment. La lycurgienne voyait un respect naître à son égard rien qu'à ses dires.

« Vous êtes quelqu'un de bien, ce n'est pas ironique, loin de là. C'est votre façon de voir les choses et ça se respecte. »

Un bref sourire voyait le jour à nouveau sur ses lippes, continuant de jouer avec le sable. Ses orbes se perdaient un instant sur l'immensité désertique qui se profilait dans ces lieux, captant cependant son intérêt à son égard. Lui parler d'elle ? Très bien, comme tout le monde, le Khan n'aurait que des bribes de sa réalité.

« Une wyverne sera toujours un animal difficile à dresser parce que ce sont des créatures sauvages, même dans un élevage on remarque les instincts chez les nouveaux-nés. Les amateurs ne peuvent pas réussir dans ce domaine, même s'il existe des spécimens plus aisée que d'autres. La personnalité est un facteur important dirons-nous. Prenez Nyxis par exemple. Il a l'air amical aujourd'hui, mais c'est le plus difficile que je n'ai jamais vu pour l'instant, il était plus têtu et dominant que les autres. »

Naturellement son regard s'était porté sur le concerné, le fixant un instant en souriant plus franchement. La belle se souvenait très bien de son fort caractère qui avait posé bien des soucis.

« Pour ce qui est de monter... encore une fois cela dépend des gens tout comme cela dépend des wyvernes. En général je dirais qu'il faut plusieurs semaines si ce n'est mois pour y arriver, du moins pour les plus doués. Après on peut très bien partir sur des années pour d'autres. Le caractère du wyverne, la détermination de l'homme, son adaptation, son aptitude... il y a énormément de facteur, nous sommes tous différents. »

Une réflexion semblait suivre alors, réfléchissant à ce « parlez-moi de vous » dont avait fait mention le plus âgé. Ce n'était pas aisé de répondre à cela, mais la guerrière arborait un sourire en coin, le regardant fixement par la suite.

« J'vois pas trop ce que je pourrais bien vous dire sur moi en fait. Mis à part que je passe mon temps avec les wyvernes, que je chasse un peu quand je suis libre, que je m'entraîne beaucoup et que je bois pas mal, le reste c'est un peu superflus ! »

Un rire franc se faisait entendre. A l'entendre ainsi, on pouvait aisément croire que sa vie était d'une simplicité banale depuis toujours et c'est ce que la jeune femme recherchait ardemment. Autant pour se cacher que pour essayer d'oublier ainsi. Bien qu'en réalité, il fut simple de savoir que Ska n'était pas née ici. Après tout, tout le monde savait dans le coin que la famille Meili n'avait que deux fils et qu'une fille était soudainement apparue, âgée de seize ans. Et probablement que des actes de naissances pouvaient en témoigner, mais personne n'avait jamais osé demander et personne ne semblait vouloir comprendre, pour le plus grand bonheur de la brune.

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 30 Sep - 23:53
 Un point de vu respectable hein... Il ne savait pas trop, dans un sens il était aussi terriblement égoïste, il choisissait qui protéger ou non, à son stade c'était à une échelle qui pouvait créer des injustices assumées ou non... Mais pour le moment, tant que la majorité du peuple le trouvait respectable, il n'avait aucune raison de changer. Mais pas de raison de songer à ça plus longtemps ; Skaddi répondait à ses questions sur les wyverns, expliquant vaguement la difficulté d’entraîner ces derniers, tout en glissant un petit détails sur le côté tête de mul de celui nommé Nyxis.

- Je vois, c'est intéressant. Je suis navré que votre travail finisse toujours par devenir un arpent des champs de bataille. Ces créatures majestueuses mériteraient mieux. Cependant...

Il fermait doucement les yeux à la fin de sa phrase, inutile de la finir, la femme verrait sans doute où il voulait en venir : cependant face à Aelius les wyvern de guerres étaient une obligations. Mais le sujet suivant intéressait un peu plus Aeon, il aimait connaître les individualités fortes de son armée ou de son peuple, et ça semblait être le cas de Ska, mais cette dernière disait plutôt qu'il n'y avait rien à savoir. C'était dommage dans un certain sens, il aurait aimé en savoir plus sur la jeune femme mais encore une fois, il n'allait pas insister.

- Superflus ? Je vois, une Mukeshin à n'en point douter. Cela dit, n'est-ce pas dommage de juste résumer votre vie à la chasse et les wyvernes ? Enfin, j'imagine que ça ne s'arrête pas à ça, mais que tout n'est pas comme on le voudrait, donc qu'on voudrait dire.

Il croisait les bras après avoir tenu ses propos, fermant quelques instants les yeux comme pour réfléchir à ce qu'elle venait de dire, autant vis-a-vis des majestueuses créatures ailées de Mukesha, tout comme d'elle-même. Il avait beau être proche du peuple, il ne savait pas tout de ce dernier et n'était donc pas vraiment en position de se questionner sur ce qu'elle pouvait dire ou non. Laissant ce sujet de côté, il approchait de quelques pas, le regard neutre.

- La chasse est un art qui demande calme et dextérité, d'autant plus de qualités... En plus de votre curiosité sur Norug. Bien que je ne sache pas dire si c'est ou non une qualité.

Une fois encore, il trouvait suspicieux ce coté bavard vis-a-vis de Norug, alors qu'elle ne disait que très peu sur le reste. Il était évident qu'elle aimait les wyverns, mais Norug semblait avoir un traitement différent. Oui, le Khan était un homme curieux et ne perdait donc pas le nord, quand bien même le sujet dérivait du sujet de base. Dans un sens, c'était une preuve qu'il s'intéressait à la jeune femme, bien que celui puisse paraître et être intrusif, il ne pouvait pas refréner sa curiosité tant qu'il avait la sensation qu'il touchait quelque chose du bout des doigts.

- Plus j'y pense, plus j'ai l'impression que vous connaissez Norug... Et Denrak... C'est étrange, j'ai la sensation que vous esquivez le sujet, ou bien le diluez avec dextérité. Navré si je vous semble intrusif mais... Ma curiosité est aussi forte que ne le demande mon poste.

Il souriait malgré tout, comme pour indiquer qu'elle n'avait pas forcément à répondre, même si ce serait une réponse en soi... Visiblement le homard n'était pas près de lâcher du leste, pauvre Ska qui n'avait rien demandé à personne et qui se retrouvait accabler par le khan lui-même, qui bien que léger, restait malgré tout assez imposant par sa carrure et son charisme... Restait à voir ce que ça allait donner, peut-être qu'il aurait une réponse et que les choses allaient avancer dans un sens inattendu !


Spoiler:
Désolé c'est court, écrire pendant l'irl c'pas facile facile XD
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 4 Oct - 17:06
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


Le sujet des wyvernes était de loin plus simple à aborder dans nul doute. Plus léger, moins intrusif de sa vie et surtout moins stressant quelque part. Parce que la jeune femme fuyait à présent et ne voulait pas se rapprocher inconsciemment de Denrak en parlant de lui. Pourtant la curiosité pouvait pousser à certaines choses contre notre gré simplement parce que l'on aime les gens. Et cette pensée la faisait déglutir difficilement en songeant que oui, peut-être bien qu'elle l'aimait. Secouant brièvement la tête, son regard revenait mourir sur le Khan.

« Ne vous en faites pas... C'est un peu comme les chevaux ou toutes montures utiles à la guerre, même si effectivement j'aimerai que ce ne soit pas leur cas... mais on ne peut rien y faire parce qu'ils sont puissants. Je le sais bien. »

Oui la guerrière aimait les wyvernes parce que naturellement passer chaque jour à leurs côtés faisaient naître cette affection envers eux et cette curiosité. Comme on aime son animal de compagnie, mais comme l'on est attiré d'en connaître plus encore sur des créatures sauvages. Cela venait faire naître un bref sourire sur ses lippes, une main passant sa crinière alors que son vis-à-vis ne semblait guère satisfait de son résumé sur sa vie. Il était plutôt difficile cependant de parler plus, autant par manque d'envie que par secret encore une fois, se contentant de répondre par un silence, le laissant subitement approcher de quelques pas.

Nyxis levait la tête instinctivement, observant ses mouvements à l'encontre de sa partenaire, arrachant l'attention de la brune une demi-seconde, revenant cependant sur lui au son de sa voix. Et sa curiosité alors. Cet homme semblait curieux, bien trop curieux. Peut-être était-ce une bien mauvaise idée de poser autant de questions et Ska s'en mordait clairement les doigts actuellement alors que ses orbes fuyaient pour la énième fois. Le malaise accourait de plus belle, une main venant nerveusement se poser dans sa nuque, la massant faussement, cherchant une réponse à donner ou la meilleure façon d'éluder encore.

« On va dire que je suis curieuse aussi. Bien curieuse et que si cet homme a une wyverne, cela m'intrigue forcément. J'aime toutes les wyvernes, même celles que je ne connais pas. »

La lycurgienne déglutissait difficilement, ne sachant clairement plus où se mettre à présent. Cette sensation d'être prise au piège, ce dernier se refermant naturellement sur sa curiosité précédente justement. Un mauvais choix qui mettait à mal la scène actuelle.

« N'y voyez rien de secret ou autre parce que ce n'est pas le cas. »

Convaincante, la brune s'y essayait en tout cas, pensant vaguement que c'était vain pour le coup et que l'homme y verrait un double sens comme toujours visiblement. La comédie manquait cruellement et semblait fuir sans vouloir l'aider à s'en sortir. Alors un bref sourire bien trop faux perlait, s'en rendant rapidement compte pour retourner son attention sur le sable. Et un soupir enfin.

© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 7 Oct - 15:36
 Les wyverns étaient comme des chevaux... Bonne comparaison oui. Un cheval était parfois simplement vu comme une monture, mais la plupart des hauts-gradés ou bons cavaliers avaient nommés leur monture et y voyaient en elle un camarade et non un simple transporteur. C'était sans doute aussi le cas avec les wyvern, tant qu'elles seraient vu comme des camarades et non des outils, le travail de Skaddi aurait un sens profond. Virent alors les propos sur Denrak une fois encore, elle semblait clairement manquer de contenance, ses mimiques la trahissaient, elle cachait quelque chose. Le Khan n'aimait pas ça... Mais si ça concernait Denrak, alors il n'allait pas fouiner, dans un autre cas il en aurait été tout autre.

- Je vois...

Elle insistait sur le fait que rien n'était secret, mais ses mimiques semblaient dire le contraire. Le Khan soupira avant de poser une main sur l'épaule de la demoiselle, simplement pour la faire ''revenir sur terre'' et qu'elle arrête de penser à ce à quoi elle pensait éventuellement. Malgré son regard perçant et curieux posé sur elle, il lui fit un petit sourire léger.

- Je suis persuadé que ces noms vous sont familiers, mais le cœur a ses raisons que la raison ignore. Je ne chercherai pas plus loin ce qui vous trouble autant, mais vous devriez apprendre à mieux gérer votre gestuelle, aussi convainquant soient vos mots, vos gestes vous trahissent, Skaddi.

Il retirait sa main de son épaule, ayant visiblement terminé son instant Khan, avant de se poster devant la majestueuse créature à écaille. Il la regardait fixement, sans animosité quoique le regard toujours aussi puissant... Visiblement il se posait d'autres questions à présent. Il souriait et bien que l'envie de caresser la wyvern était forte, il se souvenait de son côté très têtu et honorable, il n'aimerait sans doute pas que sa maîtresse lui somme de se laisser approcher par un parfait inconnu, fut-ce le Khan. Ce continuait cependant de regarder la gigantesque créature, avant de prendre la parole.

- J'aurai aimé avoir un partenaire tel Norug ou Nyxis, voler haut dans le ciel avec un camarade doit être une incroyable sensation. Malheureusement, je n'ai jamais eu l'occasion de suivre la formation des chevaliers wyvern. Mon escrime est si incroyable, dit-on, que mon entraînement entier tournait autours d'elle. Que ferait un escrimeur dans le ciel, après tout ?

Il riait faiblement, mais semblait clairement s'intéresser à Nyxis, voir même plus généralement aux wyverns. Dans un sens, il enviait Skaddi et Denrak. Toujours auprès de leur camarade, volant au gré de leurs envies, malgré leurs obligations respectives, ils étaient bien plus libres que ne l'étaient le grand Khan. Plus militairement parlant, il aimerait sincèrement que les wyverns n'aient pas à mourir, mais les mages étaient bien trop dangereux, et le Laen trop jalousement gardé... Triste présent.

- Skaddi, en tant que Khan je vais vous demander d'être franche. Pensez-vous qu'aujourd'hui il manque quelque chose pour la formation de Wyvern ? Plus de moyens ? De subventions ? De personnels, de libertés ? Parlez librement, voyez ça comme un ordre du Khan si cela peut vous aider à ne pas hésiter.

Bien qu'il ne pensait pas qu'elle avait besoin d'un ordre pour dire ce qu'elle avait en tête si elle en avait la liberté, il ne voulait pas qu'elle ressente la moindre hésitation... Puis il voulait en apprendre plus sur ces créatures, leur formations, leurs besoin... A elles et leurs dresseurs, ces majestueuses créatures, aussi têtues pouvaient-elle êtres, risquaient fortement de sauver des centaines de vies sur les champs de bataille, par leur imposante puissance qu'aucun Aélien ne pouvait se vanter d'avoir...
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 10 Oct - 11:53
Rencontre sous le vent chaud.
Aeon & Ska


La sensation de sa main sur son épaule arrachait subitement un sursaut à la jeune femme dont les orbes se posaient immédiatement sur son vis-à-vis. Un bref sourire perlait ses lippes par la suite, détournant rapidement son regard dès lors à ses mots.

« Je n'ai pas l'habitude d'une telle intrusion, mais je ferais attention. »

Il était vrai que ce fut bien la première fois que la guerrière faisait face à un homme aussi curieux, aussi intrusif sans sourciller. Son jeu d'acteur se détériorait, impossible à faire naître aussi bien à cause du sujet que de sa manière d'agir. Cependant, cela ne semblait guère le déranger que même en sachant cela tous les deux, elle continue de cacher la vérité, préférant même s'en détourner à présent. Un soupir discret franchissait ses lippes une nouvelle fois, suivant du regard l'homme qui s'en allait vers Nyxis visiblement. Si sa main désirait le toucher, la belle ne dirait rien à son compagnon, étant libre d'accepter ou non son toucher, ne l'obligeant pas à se laisser faire dans ces conditions. L'écailleux ne recevait des ordres de sa part que lorsqu'il s'agissait d'attaquer ou non une personne, rien de plus. Le Khan ne souhaitait pourtant pas le toucher ou se retenait, écoutant alors ce qu'il avait à dire.

« Un escrimeur dans le ciel... effectivement c'est étrange en soi, mais vous pourriez monter une wyverne pour vous déplacer, n'est-ce pas ? Ils n'existent pas seulement pour se battre aux côtés de l'armée ou protéger leur cavalier. »

Se redressant, ses pas la guidait vers son ami ailé avant de finalement poser sa main sur la plus jeune qui patientait depuis un moment, allongée à ses côtés.

« Ils peuvent être des amis, faire partie de la famille, être simplement libre d'aller et venir. N'oublions pas qu'ils ne passent pas leur temps à se battre lorsqu'ils sont sauvages, qu'ils ne passent pas leur journée à dévorer des hommes. Alors ils ne sont pas destinés à n'être que des machines de guerre au service de l'Homme. »

Son regard glissait sur la robe de la wyverne, la regardant avec une admiration certaine. Comme si c'était cela, la plus belle chose que ce monde n'ait jamais porté. A ses yeux, ces créatures valaient tous les hommes de ce monde. Bien plus honorables, bien plus majestueuses, bien plus justes. C'est ainsi que la lycurgienne voyait les choses.

« Je pense qu'il n'y aura jamais assez de liberté et de temps. Vous ne pouvez pas espérer que les choses se passent aussi rapidement que prévu. Et la liberté c'est subjectif quelque part parce que cela pourrait se retourner contre vous. Alors j'imagine que c'est bien ainsi... ? »

Il fallait parfois accepter que certaines choses étaient imparfaites comme telles, mais ne pouvaient simplement pas être améliorées véritablement.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Au milieu du désert, dans les ruines oubliées. ❧ Aeon.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'Orang-outan
» britax max way ou max fix pour 206+ ?
» Aizier - Dans les ruines d'une léproserie médiévale
» Adaptation au milieu
» Sa sert a quoi de manger et dormir dans le jeu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Mukesha :: Surya :: Ruines-
Sauter vers: