:: Empire Aelius :: Casalta :: Quartier d’Ébène Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après la soeur, le frère ?! (pv Alfio)






Invité
Invité
Mer 21 Sep - 0:26
headerRS
Après la soeur, le frère ?!
Feat Alfio Loris Saltarelli.




 

 Alisa était ENCORE invitée, ça devenait une habitude. Pire encore... C'était ENCORE par un membre de la famille impériale, ça devenait vraiment étrange, on allait commencer à croire qu'elle avait les faveurs impériales, ce qui n'était pas tout à fait le cas. En tout cas, le petite mage avait bien comprit qu'elle ne pouvait pas vraiment refuser cette invitation, sinon elle perdrait bien plus que ce qu'elle ne gagnerait à l'esquiver. Elle s'habillait donc en conséquence, pourvu de son éternelle jupette et de son hauts aux couleurs et au blason des sept lames, mais se délestant des pièces d'armures.

- J'aime beaucoup la famille impériale mais... Huh... je fais pas mon boulot pendant que je bois le thé moi...

Il ne fallait pas oublier qu'elle était la commandante d'une unité d'élite... Qui n'agissait pas quand elle ne le faisait pas puisqu'elle en étant la dernière membre vivante... Mais en dehors de ça, elle ne remplissait pas non plus ses devoirs militaire qui, bien qu'optionnels, restaient une existence avérée. Ne s'en formalisant finalement pas trop, elle prenait la route de Citta Alta, proche du palais, pour rejoindre le prince vers le lieu qu'il avait choisit... C'était un établissement assez huppé, le genre d'endroit où Alisa n'aurait au grand jamais mit les pieds en temps normal.

C'était un salon de thé, les bois étaient très ouvragés, les meubles étaient tous des créations de menuisiers réputés, les fragrance qu'on pouvait sentir démontraient clairement que le thé ici était d'un valeur proche de l'or... Un ressource de luxe dont profitait Casalta, la distribuant à ceux qui avaient les bourses pour. Alisa n'était pas trop à son aise, approchant d'une sorte de majordome, qui la regardait comme si elle était une sorte de souillure qui venait tapisser les lieux.

- Euh... Hm... Maître Alfio m'a conviée ici. Je suis Alisa Erynies.

Des regards assez fulminants se tournaient vers elle, des murmures se mirent à résonner. Pourquoi une mage rencontrait le frère de l'impératrice ? Et surtout pourquoi CETTE mage maudite qu'était Alisa ? Partout où elle allait flottait une odeur de mort, non il était plus précis de dire qu'elle était un appât qui attirait la mort. Son nom de valkyrie d'ivoire ou de valkyrie sanglante n'était pas qu’une façade. Malgré tout, la jeune femme ne semblait pas trop s'en formaliser un fois encore, sa tête tombant sur le côté alors que son index se posait au coin de ses lèvres, comme si elle ne comprenait pas pourquoi ça prenait autant de temps.

- Je ne suis pas certain qu'il soit raisonnable et... Possible que je vous laisse rencontrer le prince, vous, un mage dont l'existence est reniée par Raijin.
- Depuis quand les majordomes entendent la volonté de Raijin ? Il fallait faire prêtre ! Ou alors tu es un mage qui entends des voix ?
- Comment oses-tu ! Monstre !

Il allait lever la main pour la gifler, mais le petit plissement d'yeux de la valkyrie lui fit bien comprendre la différence. Sa façon de le regarder disait « fait ça et tu perds ton bras »  et malheureusement, elle était tout à fait capable de faire ça et même si elle se ferait sermonner voir torturer, l'impératrice ne la ferait pas exécuter, pour diverses raisons. L'homme s'écartait donc, ses dents grinçant allègrement  alors que Alisa avançait sans baisser la tête malgré les voix qui résonnaient et les regards qui la fusillaient. Elle empruntait les escaliers pour se rendre à l'étage où se trouvait le prince, peut-être avait-il entendu le grabuge ? Dans tous les cas, elle se présentait devant la porte qui donnait sur la terrasse, cette dernière étant réservé aux personnes très importantes pour l'établissement... Dont le prince.

- Commandante... Si vous voulez bien prendre la peine de vous hâter.

Les hommes, visiblement des gardes d'élite, ouvraient la porte pour laisser Alisa approcher de la table où se trouvait le prince. Elle s'inclinait avec politesse, genoux et point à terre et se redressait aussitôt, connaissant le caractère de la famille avec les longues courbettes en privé.

- Excusez moi, j'ai été ralentie... C'est marrant j'ai le souvenir d'avoir dit la même chose à votre sœur lorsqu'elle m'a convoquée il y a peu hihi

Il ne restait plus qu'à voir ce que cette nouvelle rencontre allait donner, bien que Alisa n'était pas à son aise, ni à sa place....i
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Personnage illustrateur : Kasen Kanesada de Touken Ranbu
Messages : 59

Age : 27
Prince et Tacticien d'Aelius
Voir le profil de l'utilisateur




Alfio Loris Saltarelli
Prince et Tacticien d'Aelius
Mar 11 Oct - 18:04
Combien de fois mon père me reprochait que je n'avais pas cette étincelle guerrière ? Combien de fois il m'a tant comparé à ma soeur Medea, aux autres, à d'autres héros de combat ? Je n'arrive même pas à compter tellement que je me perds dans tous mes souvenirs. Il me disait souvent '' tu es aussi femelle que ta soeur Vorona et ta mère''. Il passait son temps à me dire que j'étais bon à être faible comme une femme, à être aussi inutile qu'une vieille épée émoussée. Même si j'avais l'intelligence, le savoir, il me disait que ce n'était pas assez. Je sais, c'est vulgaire, mais mon paternel ne se retenait jamais à me dire ce qu'il pensait réellement de moi. Lui, il voulait un fils, un vrai homme viril cliché qui aime se battre. À ses yeux, je n'étais qu'une chochotte délicate et bonne à jeter aux soldats. Je sais, c'est vulgaire, mais mon paternel ne se retenait jamais à me dire ce qu'il pensait réellement de moi. Quand je partais en guerre avec lui, j'avais peur qu'il me vende à un soldat pour une nuit juste pour me remettre les idées '' à la bonne place''. Oui, vous pensez ce que vous voulez....

Il ne l'a pas fait, mais il me l'a bien fais sentir dans ses paroles. Il aimait me créer de la peur, me motiver à sa ''façon'', me faire des menaces...

Je n'ai jamais réellement détesté la guerre, vous savez. Certes, j'ai commencé jeune à apprendre, chose normale, mais mon père ne m'a pas aidé ainsi que les ...choses...que j'ai vu. En fait, je crois que la façon comment il m'a montré en tuant sans merci, en me forçant à très jeune âge à tuer à mon tour, c'est ce qui m'a terrifié de manier l'épée. De plus, voir des soldats s'amuser avec une femme pauvre, la dénudé et ....autre...croyez-vous que cela m'ait plus ? J'aurais du pas voir ça. J'aurais dû écouter mon père et rester dans ma tente. J'ai tellement vu de mes yeux la cruauté humaine que maintenant, juste le fais que je brandis l'épée, me fais revoir tous ses souvenirs. Bien sûr, il y a autre chose pourquoi je ne veux pas manier l'épée. Je ne crois pas que c'est une solution facile d'enlever une vie quand on a un obstacle devant notre chemin.

Par contre, cela ne fait pas de moi quelqu'un fermé d'esprit. Même que je veux apprendre les bons moments autant que les mauvais de la guerre. Je veux parler avec des gens qui savent c'est quoi, autant femme qu'homme. C'est pour cela que j'ai voulu rencontre cette fameuse Alisa.

- Commandante... Si vous voulez bien prendre la peine de vous hâter.

Je fis un '' hm ?'' discret tout en sortant de mes pensées. Mes yeux regardaient un instant ma tasse de thé.

Alors, j'ai été pendant un moment dans ma tête ? Je bue une gorgée très rapide pour en déduire que oui, j'ai sûrement figé sur place pendant un moment. Cela n'est pas rare chez moi.

Dès que la silhouette de la jeune femme prise place devant moi, mon sourire s'était dessiné sur mes lèvres. Je pose mon regard sur elle.

- Excusez moi, j'ai été ralentie... C'est marrant j'ai le souvenir d'avoir dit la même chose à votre sœur lorsqu'elle m'a convoquée il y a peu hihi

Je ferme les yeux en gloussant un petit rire amusé.

+ Pour les personnes occupés tel comme vous, cela peut être très répétitifs. Pardonnez-moi de vous déranger durant le service. Merci d'être venu et d'avoir accepté mon invitation.

Dis-je en tout sincérité. Je lui sers une tasse pour ensuite la lui donner.

+ Ne vous inquiétez pas. Je vous ai fait venir pour attiser ma curiosité et ainsi en apprendre sur vous. Si vous n'êtes pas à l'aise, je ne me sentirai pas insulté que vous quittiez. Mon but n'est pas de vous attaquer personnellement ou bien de vous obliger à vous confesser. Je crois que je ne vais pas tourner autour du pot...

Pendant que je remplissais la mienne avec du thé chaud, je lui dis.

+ Je suis curieux...de votre vision de la guerre et l'art du combat. Certes, j'ai bien entendu les rumeurs à votre sujet, mais...je ne suis pas le genre de personne d'y croire sans aller voir les sources.

Je sais que c'est sûrement étrange de ma part, surtout que tout le monde sait que je ne porte pas la violence dans mon coeur.

+ Ah et, avant tout...en retour...si vous avez des questions à me poser, cela ne me dérangerait pas de vous répondre.

Parce que le libre-échange est pour moi quelque chose d'important. Je ne veux pas paraître ingrat à bombarder de questions cette femme et puis, personnellement, je trouve que les moments d'échanges comme celle-ci est mieux approprié pour commencer de bonnes relations.






''The feelings concealed in the innermost depths of my heart...throb with a gentle smile''

Je vous chante en #9370D8
Revenir en haut Aller en bas
Après la soeur, le frère ?! (pv Alfio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Allez zou bébé ! Va dormir avec ta soeur !
» Livre aidant a comprendre l'arrivée du petit frere/Soeur
» Soeur Emmanuelle
» Décès de la soeur des NAHAL
» joyeux anniversaire a ma soeur jacotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Empire Aelius :: Casalta :: Quartier d’Ébène-
Sauter vers: