:: Empire Aelius :: Casalta :: Citta Alta Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Promenons nous dans Alta, si le Nerio n'y est pas ♪ (pv Ophelia)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2





Invité
Invité
Ven 23 Sep - 21:43

 Elle prenait l'habitude de se promener hein... Dans un sens elle était comme Alisa, bien que l'échelle de ballade de la valkyrie était un peu plus... Vaste, en terme de terrain couvert. En tout cas, la petite mage restait souriante en suivant la plus douce des Thorpe, elle hochait doucement la tête quand elle lui disait qu'ils arrivaient bientôt. Finalement, après avoir continuées de se mouvoir dans les escaliers étroits, les jeunes femmes passaient par la fenêtre.

- Oh tu sais, il y a pas longtemps j'étais suspendue en haut d'un précipice avec Ao. Oh, Ao c'est un monsieur bizarre qui se ballade avec pleins de javelots ! Enfin, un toit à côté, ça va !


Elle riait doucement et se posait à côté de son amie avant de l'écouter lui répondre à propos des pâtisseries. Un sourire plus tard, elle se mit à chantonner, puis à chanter plus clairement bien que faiblement. Cette chanson avait quelque chose de très ''clergé'' et pourtant elle la chantait tranquillement en regardant les étoiles qui illuminaient un peu plus le ciel, à capela, doucement et tendrement, comme pour faire profiter son amie de la chanson, bien qu'elle ne se considérait pas comme une bonne chanteuse malgré sa voix assez mélodieuse.

Elle continuait comme ceci, saisissant son pendentif, un larme coulant le long de sa joue, mais elle ne semblait pas triste... En réalité on aurait plutôt dit qu'elle chantait autant pour elle, que Ophelia, que ses amis, en regardant vers le ciel... Après ces quelques courtes minutes, elle se mit à rire et tournait la tête vers la plus crevette des Thorpe.

- On avait l'habitude de chanter comme ça avec Kanon. C'était mon amie la plus proche, autrefois. Enfin désolé, l'envie m'a prise de court, même si je suis une piètre chanteuse hihi.

Elle venait câliner la crinière d'or après ça, se lovant calmement contre elle en postant son regard sur la lune. La mélancolie voilait clairement ces yeux, mais elle ornait un doux sourire, doux et tendre qui lui était entièrement destiné à Ophelia. Peut-être que Alisa commençait à faire le deuil, que ses rencontre avec Médéa et Ophelia commençaient à lui permettre d'avancer de nouveau, comme si un grain de sable s'écoulait de nouveau dans le sablier du temps.

- Je suis vraiment heureuse de t'avoir rencontrée tu sais ? Ca peut paraître si simple que c'en est ridicule mais je crois... Que je peux recommencer à me relever grâce à toi Ophee.

Elle ronronnerait presque la petite Ali, ainsi collée à son amie en regardant vers les étoiles infinies. Elle se sentait bien, se détendant comme pas permis. Elle avait presque l'air totalement vulnérable, si on la connaissait pas et qu'elle n'avait pas ces quelques pièces d'armures sur elle. Toujours dans cette posture agréable, se frottant presque contre Ophee comme un chat, elle finissait par avoir l'idée du siécle.

- Oh ! Oh c'est toi qui fait tes tresses ? Tu m'apprendras ? Je veux pas couper mes cheveux mais ils sont teeeeeellement long c'est pas facile ! J'aimerai faire des choses jolies comme toi ! Des couettes, des queues, des tresses ! S'til-te-plait ? Elle lui faisait les yeux du chat potté, sauf que c'était un écureuil, un écureuil potté
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 9 Oct - 6:36
E lle ne savait même pas par quelle question commencer alors qu’Alisa lui confiait avoir été suspendue en haut d’un précipice avec un certain Ao. C’était là qu’elle réalisait toute la différence de leurs deux mondes, même si elle mourrait d’envie de lui poser mille et une questions, ne serait-ce que pour tenter de s’imaginer la vie que pouvait vivre la capitaine des lames. Des questions qu’elle oublia bien vite, cependant, alors que des lèvres de la mage s’échappaient quelques notes claires. La voix mélodieuse s’élevait à peine, un spectacle exclusif rien que pour son amie, un chant dont la beauté venait en partie de l’émotion qui l’habitait. Même si Ophelia aurait pu parler, elle n’aurait jamais osé, tout comme elle n’aurait jamais pardonné que quoi que ce soit vienne l’interrompre, l’écoutant avec fascination et révérence. Elle reconnaissait dans le chant, dans le timbre de la voix, que cette chanson allait bien au-delà du simple désir de divertir ou de faire étalage de son talent. Un doute qui se confirma alors qu’Alisa lui confiait, après s’être tue à son grand regret, qu’elle avait eu cette habitude avec son amie Kanon. Une amie dont la mention au passé lui donnait la forte impression qu’elle faisait partie de ceux qu’elle avait perdus, ceux dont elle se reprochait la mort. Une personne si importante pour elle, dont elle avait été privée. Son cœur se serrant à l’idée, encore plus lorsqu’elle aperçut la larme qui coulait, doucement, sur des traits étonnement serein. Silencieusement, elle la serra un peu contre elle, ignorant que dire, ne pouvant se permettre de prétendre à aider à remplir ce vide. Cette Kanon devait être quelqu’un d’extrêmement précieuse à ses yeux. Elle ne pouvait la remplacer, Alisa ne voulait probablement pas la remplacer non plus, mais Ophelia se promit à nouveau de rester aux côtés de sa bonne amie et d’en prendre soin, à sa manière.

Tu chantes très bien, Alisa. Je pourrais t’écouter chanter toute la soirée, c’est tellement beau.



Sa voix était douce, basse, alliant affection et sensibilité alors que la valkyrie la câlinait à son tour, la mélancolie adoucissant ses traits avec une tendresse miroitant la sienne. La jeune noble découvrait là une facette de son amie qu’elle n’entrevue jusqu’alors, et elle ne put s’empêcher de la serrer contre elle avec force, un peu comme un enfant sert un animal de compagnie ou une peluche lorsqu’il tente de ne pas pleurer. Heureusement, Ophelia avait un peu plus de dignité dans ses gestes, et paraissait un brin moins ridicule. Après tout, comment pouvait-elle réagir autrement alors qu’Alisa se laissait aller à des confidences qui la touchait plus qu’elle ne pouvait l’exprimer?

Si je peux participer à ton bonheur, ne serait-ce qu’un tout petit peu, alors c’est tout ce que je peux demander. Tu es une personne importante pour moi, et tu mérites tellement, tellement d’être heureuse.



À voir son air détendu, aise et bonheur s’entremêlant dans son expression alors qu’elle regardait les étoiles, la blondinette se permis de se détendre à son tour, son esprit s’allégeant et l’émerveillement s’installant alors qu’elle appréciait les diamants qui parsemaient le ciel et le calme du moment. Elle aurait pu passer une éternité ainsi.

Le soudain enthousiasme d’Alisa prit Ophelia de court, mais lorsqu’elle lui partagea l’idée d’échanger sur la manière de tresser et de coiffer, la jeune noble embarqua bien rapidement dans le projet, tout aussi emballée. Les coiffures élaborées de cette dernière était en effet bien souvent ses créations, s’amusant à s’en occuper elle-même plutôt que de laisser la tâche à des domestiques comme bien des nobles. Ainsi, elle avait développé une certaine habilité qui n’était pas sans avoir été motivée par son amour du sujet.

Hahaha, ça me ferait plaisir! C’est une très bonne idée! Pour tes cheveux, hmmm… si tu veux qu’ils ne te dérangent pas, les tresses sont toujours une très bonne idée.



Tout en parlant de techniques et de méthodes simples pour faire une tresse des plus classiques, la coiffure la plus aisée qu’elle pouvait lui apprendre, elle avait séparé de ses doigts habiles ses cheveux en deux, glissant la partie droite à l’avant de son épaule et s’attaquant à la partie gauche. N’ayant aucun peigne, elle passa ses doigts dans la chevelure plusieurs fois, s’émerveillant de leur douceur et de leur éclat sous l’éclairage vif des torches qui leur parvenait par la fenêtre. On aurait dit de la soie, tout aussi soyeux et léger. Un cheveu idéal pour la tresse qu’elle s’appliqua à faire avec une aisance évidente, commentant chaque étape pour qu’Alisa soit en mesure de comprendre ce qu’elle faisait. Elle prit un des rubans violets qu’elle emportait toujours sur elle pour la compléter et, prise d’une fantaisie, elle en fit un cercle, le bout de la tresse rejoignant sa base pour permettre une plus grande liberté de mouvement encore.

… et voilà! Ça devrait être assez solide pour que tu  puisses courir avec sans problème. Veux-tu essayer de tresser l’autre côté par toi-même?


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 12 Oct - 18:37

 Elle chantait bien ? Peut-être... Elle n'avait jamais vraiment fait attention à la musique alors elle ne savait pas vraiment ce qui était bien ou non, mais si c'était son amie qui le disait ! Ne disant nul mort, profitant de cette étreinte amicale qui lui avait beaucoup trop manquée, elle écoutait Ophelia qui lui disait que si elle pouvait contribuer un minimum à son bonheur, n'être au moins qu'un fragment de ce dernier, elle ferait ce qu'elle pourrait. Mais la valkyrie secouait la tête négativement.

- Non, ça ne marche pas comme ça Ophee... On ne contribue pas au bonheur de l'une, on génére et s'échange du bonheur à deux hihi

Elle souriait avec tendresse, n'en manquant décidément pas une quand il s'agissait de papouiller la moins rousse des Thorpe. Vint alors le moment de coiffure ! Alisa se laissait faire en ronronnant presque, bien qu'elle restait assez concentrée pour écouter comment faire ! Ce serait dommage d'oublier quand même. Après quelques courts instants, Ophelia en avait terminée... Alisa utilisait un bout de son armure pour regarder un reflet vague, mais présent malgré tout, avant de s'émerveiller.

- Non... Je vais laisser comme ça, parce que c'est le premier cadeau que me fait une amie ! Je veux laisser ça comme c'est.

Un sourire plus lumineux naissait son son visage, visiblement elle était contente et pas à moitié... Elle avait adopté cette coiffure asymétrique que lui avait faite Ophelia, et ne comptait pas en changer de si tôt ! Une nouvelle fois, pour ne pas déroger à ses habitudes elle offrait un court câlin à sa bienfaitrice en faisant une véritable habitude, ou un running gag version câlin à voir, toujours est-il qu'après ça, elle s'allongeait sur le dos, regardant vers les étoiles infinies.

- Un jour, je te rendrai ce bonheur au centuple, quoi qu'il en coûte. Parce que je ne suis pas la seule qui mérite d'être heureuse.

Disant ceci, elle tendait le bras devant elle, avant de serrer la poigne, comme si elle tentait fictivement d'attraper les étoiles... Elle n'était pas idiote malgré ses mimiques et propos enfantins, elle savait très bien que la cours tenterait de ronger Ophelia, que sa lumière serait encerclée par les ombres et potentiellement éteinte un jour. Mais elle ne laisserait jamais ça arriver, même si ça devait la conduire à prendre la vie de ses frères... Même si cela voulait dire faire couler le sang d'un Basaïa. Aussi longtemps que la valkyrie vivrait, elle se refusait de voir la lumière qu'était Ophelia se dissiper et se ternir.

- Mais bon, je suis sûr que tu feras plein de rencontres qui changeront ta vie, si tu sors plus souvent des manoirs ! Je t'aiderai à t'échapper et après je dirai que j'ai uniquement vu un écureuil quitter la ville hihi

Encore cet écureuil ! Il avait la dent dure décidément ! Riant de bon cœur avec cette boutade, la demoiselle laissait retomber son bras sur son torse, fixant les étoiles en disant plus rien, mais son visage mélancolique avait disparu, remplacé par un ornement de joie sous la forme d'un sourire, alors même que son autre mains jouait avec sa tresse, comme si c'était le plus beau cadeau qu'on lui avait jamais fait...
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Promenons nous dans Alta, si le Nerio n'y est pas ♪ (pv Ophelia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois, pendant que la fée n’y est pas (Septembre 004)
» Promenons-nous dans les bois
» (red) promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas.
» ON PARLE DE NOUS DANS AUTO-PLUS DU 24 MARS 2009
» BLAGUE A TABAC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Empire Aelius :: Casalta :: Citta Alta-
Sauter vers: