:: Administration :: Recueil :: Journal Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

~ A means to an end, this path that i choose. ~ [Background Iselas] [En Cours]






Invité
Invité
Lun 22 Aoû - 16:03
"Jamais on ne m'avait insulté de la sorte."


Les gens ne changent pas grâce à l'influence des autres. Ils changent avec le monde. Sauf que le monde lui ne change pas, il s'adapte. Alors qui change vraiment au final? Rien, c'est juste des humeurs de bête. Nous sommes avant tout des animaux, ce que peu de personnes comprennent en ce monde. Ce n'est pas être capable de commander des milliers de soldat, d'assister une reine, de se battre mieux que personne ou la magie qui fait de vous un être supérieur. Non. Si on vous égorge, vous mourrez. La mort est une bien triste destinée réservée à nous tous.

Je sentais pendant ma philosophie personnelle, les dents de la jeune femme voler sous mes coups de poing. Je sentais ses os briser et  sa cage thoracique s'affaisser. Son sang couler. Elle hurlait à la lune et priait tout les dieux. Mais personne n'était là. Les Dieux, ce ne sont que des vastes blagues, des légendes. Dans les rangs des militaires personne ne croit en Dieu. On croit juste qu'on va passer la bataille vivant. Comme quand les gens ont des hauts et des bas. J'avais pris l'habitude de philosopher sur notre monde pendant que je faisais ça. C'était la première fois et je réfléchissais à plein régime. Mon corps transpirait, donnait une odeur forte que je n'avais jamais pensé avoir. Je sentais le moindre de mes poils se dresser, chaque contact entre le cuir et la maille de mon armure et ma peau.

J'ai aimé frapper cette sorcière.
J'ai apprécié chaque goutte de sang de sa part et chaque goutte de sueur de ma part. J'avais beau être une personne propre, je prenais un plaisir à infliger la saleté et le mal à ce moment. Elle avait tué mes frères d'armes, abattu mon chef, et fait violer la seule prêtresse du village qui s'occupait de nous. Et enfin elle avait rasé le village. Une mage. Une maudite mage. J'avais beau avoir travaillé avec des mages et discuté avec eux, qu'ils soient de Mukesha ou de Aelius, celle là m'avait pendant quelques minutes, fait détester chaque mage vivant.


"Tu oses me dire que ce n'était pas de ta faute? Tu as de la chance que je ne suis pas mage, espèce de chienne galeuse, que je ne puisse pas te faire revenir des morts. Tu as de la chance, car je te tuerai jusqu'à la fin de mes putains de jours."


Et je frappais. Ces cris n'étaient qu'un détail. Une formalité. Nous étions dans le désert et personne ne l'entendrait... --



-- Je n'avais pas lâché une seule larme cette nuit là, et tout ce que j'ai écrit ci-dessus, je l'ai gravé dans ma mémoire, comme si à chaque fois que je fermais l'oeil je revivais ce plaisir coupable, ce plaisir sanguinaire. De ma vie d'homme, je n'avais jamais été ainsi, mais elle m'à fait devenir fou de rage. Pas de sommeil, j'ai fixé son corps sans vie pendant cinq heures, avant que le soleil ne se lève, et je suis retourné vers Zion, la petite ville frontalière dans le désert qui avait été oubliée de tous. En arrivant, le village dévasté m'inspira pitié et haine. Je suis descendu dans une cave, dissimulée sous un gros tonneau d'eau qu'un villageois avait crée pour cacher ses vols. Mon capitaine était ici, sa blessure, à peine guérie, l'empêchait de marcher. J'ai fait le plein d'eau et je suis parti vers le Nord. Vers Aelius.

Tout ceci était la conclusion de mon premier périple.

____________________________________________________________________________________


"Je vais pas te mentir grand-père, ça fait peur tes histoires !"


La jeune fille riait de bon coeur avec le Loup. Malgré que je venais de lui exposer l'horreur humaine, et le monstre que je peux être, elle pensais profondément que j'étais quelqu'un de bien, elle s'approcha et me fit une accolade. Je me sentais esquisser un sourire qui avait longtemps disparu. Un sourire sincère. Autour de moi, le soleil, l'herbe fraîche mouillée par la rosée du matin, les rivières des forêts d'Aelius qui passaient non-loin. Dans un petit pré, une belle maison, assez modeste. Je me tourne vers la porte à ce moment et une forme féminine approche... Le visage de la prêtresse?...

Boum. Seuls reviennent les murs froids du palais. Un rêve. Un espoir? Je ne savais pas ce que c'était, mais j'avais besoin d'écrire tout cela. C'est alors que j'ai saisi une plume et du parchemin et nous en sommes à ce stade cher lecteur. J'ai 47 ans, je suis la Main de l'Impératrice, son bras droit. Je n'aime pas spécialement mon travail mais j'aime mon pays, alors j'y mets tout mon cœur. Mais je n'ai jamais vraiment appartenu à la majorité des gens ni personne dans cette cité, pas même l'Impératrice que je connais bien. Nous ne sommes finalement vraiment pas pareils. Ma mort arrive et je le sens, peut-être est-ce simplement la peur de vieillir? Je n'en sais rien, mais je compte bien raconter ce que j'ai vu dans ma vie avant de mourir.

Ce texte est mon journal, cher lecteur. J'espère qu'il vous fera comprendre certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 22 Aoû - 16:06
[Réservé]
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 22 Aoû - 16:06
[Réservé]
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
~ A means to an end, this path that i choose. ~ [Background Iselas] [En Cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» | Sometimes the right path, is not the easiest one |
» Une image et/ou une bannière en signature!
» Cartes de Voeux 2012
» Commandes d'arbres depuis Heredis
» [RMXP] Single Path 银杏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Administration :: Recueil :: Journal-
Sauter vers: