:: Mukesha :: Akishino :: L'Amaterasu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

the noble art of letting go [ft. lihn]






Invité
Invité
Mar 16 Aoû - 23:27
the noble art of letting go
lihn & kajal

Malgré toutes les apparences maintenues de grand effort par Kajal, la vue de l’Amaterasu lui provoquait des frissons désagréables. Pour quelqu’un qui avait grandi dans les chausses-trappes, de franchir les immenses portes du palais était impossible, voire interdit. Quelque chose d’irrationnel en elle ne lâchait pas le morceau, sa présence ici était la pire des impostures, le genre de choses auxquelles on répond par la rétribution divine. Heureusement, celle qu’on appelait tout de même Dame Harita n’était pas vraiment du genre religieux. Ce frisson était probablement la chose la moins terre à terre qu’elle se permettait, et cela ne dura pas plus d’une seconde. Elle n’avait pas le temps pour philosopher sur les aléas de la vie, de la chance, du destin, elle avait un travail à accomplir.

Bien que les gardes et le petit personnel du palais la laissaient passer, c’était par ordre de la reine, qui selon ses dires, la considérait comme une amie très chère à son cœur. La réalité était toute autre, si Kajal était là, c’était pour des motifs bien plus sérieux, et plus secrets. Seuls la reine et ses conseillers les plus fiables étaient au courant de l’identité de la maître espionne et tous, même la reine connaissaient les risques auxquels ils s’exposaient s’ils venaient à ébruiter l’affaire. Cela ne signifiait en rien qu’elle n’appréciait pas la reine, Lihn Yujin, après tout, elle lui devait sa position, elles travaillaient pour une cause commune et leurs rapports avaient toujours été cordiaux. Cependant, les activités de Kajal ne lui permettaient pas réellement d’avoir d’amis. Dans un autre contexte, elle aurait honnêtement apprécié la reine, son esprit vif et son ambition n’étaient qu’admirables. Mais qui savaient ce que l’avenir lui réservait? Il valait mieux ne pas s’attacher. De plus, la reine était une mage et bien qu’elles soient alliées, le fait qu’elle puisse présument lire dans les pensées de Kajal avait de quoi la mettre sur ses gardes. Elle ne pouvait pas connaître l’étendue réelles des habilités de Lihn Yujin, mais elle faisait attention à ses pensées en sa présence, chose qui n’était pas donné à tout le monde.

Durant la distance qui séparait l’entrée de la salle où elle devait rejoindre la concernée, Kajal salua chacun et chacune qu’elle croisa, avec un beau sourire, se rappelant souvent de leur nom, ce qui avait le don de contenter beaucoup des employés présents. Elle ne comprenait pas pourquoi certains nobles étaient si prompts à maltraiter leur personnel, mais c’était tant mieux pour elle. Des servants mécontents étaient plus aptes à trahir, à espionner, et même plus. Elle connaissait le pouvoir de ces gens et agissait en conséquence, après tout, son réseau n’était pas rempli de bonnes gens nobles, de quelle utilité seraient-ils? La maître espionne fit poliment la conversation pendant quelques secondes au membre de la main d’or gardant la porte de la salle de réunion avant que celui-ci ne le fasse entrer.

Une situation peu ordinaire avait eu lieu. Elle n’était pas censée être au courant tout de suite, mais la reine savait très probablement qu’elle l’était tout de même. Quelqu’un de bien important avait été capturé à la frontière de l’empire, quelqu’un que l’on présumait être Valente Thorpe, chef de l’Inquisition. Les motifs de cette fuite restaient obscurs et donc aussi, ce que cette capture signifiait pour Mukesha. Ils devaient faire vite, avant que cette nouvelle ne parvienne au belliqueux empire. Kajal entra, faisant la révérence devant sa régale interlocutrice. « Votre majesté, c’est une magnifique matinée que nous avons aujourd’hui. Il semblerait que la température toujours si clémente de Mukesha attire des visiteurs de renom en ces temps. », dit-elle avec un sourire un peu narquois. Ce qui semblait être une platitude de prime abord sautait à pieds joints dans le sujet qui les intéressaient ce matin.  


✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Mer 17 Aoû - 3:07
THE NOBLE ART OF LETTING GO
kajal & linh

Si seulement on l’avait prévenu du foutoir qui l’attendrait, Linh aurait pu prévoir en conséquence. Sauf que non, il y avait fallu que tout se passe hors de son contrôle et elle se retrouvait maintenant avec un potentiel inquisiteur d’Aelius sur les bras. C’était une occasion en or, mais c’était aussi un risque conséquent. C’était une monnaie d’échange intéressante, un otage potentiel, bref il fallait opter pour la bonne approche et le temps était compté. C’était pour cette raison qu’elle avait fait appel à une personne en particulier : Kajal Harita. C’était une nécessité qui ne l’enchantait guère, pourtant elle n’aurait jamais laissé ses envies personnelles se mettre au travers de ce qui devait être fait. La relation qu’elle entretenait avec l’autre dame était fort différente de ce que le peuple pouvait s’imaginer. Présentée sous le jour d’une fidèle amie avec laquelle la reine s’entretenait couramment, la réalité était pourtant toute autre. Maitre espionne de Mukesha, Kajal remplissait un rôle bien particulier qui nécessitait le plus grand des secrets. Des artifices étaient donc nécessaires pour préserver le secret, le premier d’entre eux étant l’amitié qui était vendue à chaque occasion. Sans entretenir une quelconque animosité à l’égard de la dame, Linh ne la considérait pas pour autant comme étant une amie. Elle était son alliée grâce aux circonstances, mais à défaut de pouvoir s’assurer de sa loyauté, il valait mieux prendre certaines précautions. La méfiance était de mise, malgré le fait qu’elle pouvait assurément apprécier les capacités et l’efficacité de sa maitre espionne. Ce n’était pas sans raison qu’elle l’avait nommé à cette position. Une décision qu’elle avait défendue bec et ongle face aux membres du conseils qui connaissaient la vérité. Jusqu’à ce jour, elle ne regrettait pas la chose.

L’appeler était donc la chose à faire. Il fallait régler cette situation problématique et pour ce faire prendre les grands moyens était la meilleure option. L’arrivée de dame Harita ne se fit pas attendre. Brièvement annoncée par le membre des mains d’or qui gardait la porte elle respecta le décorum avec la révérence, mais Linh n’en avait que faire. Sauter dans le vif du sujet était tout ce qui lui importait, et Kajal fit exactement cela. « Qui n’aurait pas envie de visiter nos contrées lorsque le temps est si agréable. » Parler ainsi d’un éventuel captif d’une telle ampleur était nécessaire, mais dérangeant. « Il faut néanmoins discuter de l’accueil que mérite notre visiteur. » Un accueil qui déterminerait bien des choses. S’attirer les foudres de l’Empire alors que la guerre menaçait déjà les contrées qu’elle était chargée de protéger n’était pas dans ses intérêts. Pourtant, elle ne pouvait pas non plus relâcher un captif de cette importance sans une bonne raison.
Tout de même peu tentée de continuer la conversation sous le couvert de platitude, Linh opta pour la solution la plus simple. S’adressant au membre des mains d’or qui se trouvait dans la pièce, elle ordonna : « Vous pouvez disposez. Ma chère amie et moi avons à discuter de propositions de mariage pour le Khan. » Des réticences se fient sentir, ce qui n’avait rien d’étonnant, mais il s’agissait d’un calcul nécessaire : Kajal n’avait aucun intérêt de s’en prendre à elle alors qu’elle était au beau milieu du palais royal qui grouillait de gardes. Puis, il ne fallait pas sous-estimer son don qui lui assurait une certaine sécurité. Dans tous les cas, elle ne considérait pas la présence des mains d’or nécessaire. Prendre un risque en ce sens était moindre que celui que Mukesha encourrait si l’identité de sa maitre espionne était révélé.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 19 Aoû - 19:17
the noble art of letting go
lihn & kajal

Le couvert de l’amitié que se portaient supposément les deux femmes était parfait. Les hommes avaient toujours tendance à porter peu d’attention à ce qui semblait être des racontars et des ragots, totalement indignes de leur statut qu’on laissait aux bonnes femmes. Pour ceux qui avaient un peu plus confiance en leur masculinité, cela fonctionnait aussi. Il n’y avait rien de plus frustrant que d’assister à une conversation entre deux bonnes amies dont on ne comprenait pas la teneur ou l’identité des participants. Cela semblait aléatoire mais permettait un secret encore plus grand que les portes closes et les chuchotements.

La preuve en fut faite encore une fois, alors que le membre de la main d’or posté dans la porte pouvait poser problème. L’habile reine lui demanda de sortir, prétextant une conversation sur le statut marital du Khan. Kajal écarquilla les yeux comme elle avait habitude de faire lorsqu’il était question d’un ragot qui venait titiller son intérêt. « Oh, comment cet homme peut être difficile! Il n’est plus très jeune non plus, bientôt il n’aura plus le choix de prendre une épouse.» C’en fut trop pour le garde qui ne se fit pas prier pour échapper au commérage, fermant la porte pour les laisser seules à leur vaine discussion. L’air émerveillé s’effaça du visage de la maître espionne qui préféra paraitre toujours affable, mais plus sérieuse. Elles pouvaient enfin parler à mots découverts de la situation qui pouvaient s’avérer urgente.  «A-t-on pu confirmer s’il s’agissait vraiment de l’inquisiteur ?», demanda-t-elle alors. Bon nombre de Mukeshin n’avaient jamais vu Valente Thorpe, ceux l’ayant capturé aurait-ils pu se tromper ? Mais s’il s’agissait effectivement de Thorpe, s’agissait-il d’une défection ou d’une ruse ? Le tout était plongé dans un espèce de brouillard où il fallait faire bien attention où l’on mettait les pieds, de peur de déclencher une guerre.

Kajal n’était pas contre l’idée de déclarer la guerre à l’Empire. Cependant, elle était contre l’idée de le faire à un moment inopportun, comme celui-ci. Mais elle n’était pas naïve, elle savait que l’éventualité d’une guerre se rapprochait de jour en jour et ceux qui se complaindraient dans le déni ne seraient pas prêts. Peu importe les raisons de l’incursion en sol Mukeshin de Thorpe, il détenait des informations capitales pour abattre l’Empire invaincu et Kajal Harita avait bien l’intention de lui extirper. Elle ajouta donc : « Il faudrait qu’il soit questionné au plus vite, il n’y a pas de temps à perdre.» Bien sûr, cela n’allait pas être une partie de plaisir, mais la maître espionne savait comment faire parler les gens, bien que ses méthodes ne plairaient peut être pas au grand public. Le peuple n’avait pas à savoir, il était bien content des résultats de telles méthodes douteuses et c’était ce qui était important au final. Ruminant encore de multiples plans et hypothèses, la jeune femme alla s’asseoir devant le bureau de la pièce, imaginant que la conversation allait prendre probablement quelques minutes.
 


✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pouvoir : télépathie, c'est avant tout la capacité de discerner les intentions d'autrui. un contact physique permet de discerner des mots ou phrases que pensent les gens de façon limitée.
Personnage illustrateur : morrigan (dragon age).
Messages : 70

Reine
Mar 23 Aoû - 5:02
THE NOBLE ART OF LETTING GO
kajal & linh

Une chose était évidente : les hommes étaient si prévisibles. Il suffisait de s’engager sur certains sujets pour qu’ils roulent les yeux et s’empressent de quitter les lieux. Linh trouvait la chose idiote - après tout ce n’était pas parce que les sujets ne semblaient pas importants qui ne l’étaient réellement pas. Néanmoins ça restait arrangeant, particulièrement lorsque Kajal était concernée puisque cela permettait de camoufler son identité. C’était aussi ce qui rendait possible des discussions plus ouvertes puisque sans oreilles indiscrètes, il n’y avait pas de risque en abordant les sujets clés. Cette fois, le masque était d’éventuels projets de mariages pour le Khan et la balle fut superbement reprise par Kajal. Il ne fut donc pas étonnant de voir le membre des mains d’or sortir. Ne voyant pas le besoin de renchérir alors que le commérage eut l’effet escompté, Linh se contenta d’hocher légèrement la tête en guise de réponse. Le plus triste dans l’histoire était le fait que le sujet devrait être discuté un jour ou l’autre. La maitre espionne ne serait sans doute pas l’interlocutrice de la reine lorsque jour serait venu, mais il faudrait tout de même y penser sérieusement.

Entre temps, il y avait des sujets plus pressants, dont celui qui les réunissait à cet instant précis. Kajal fut la première à prendre la parole, posant une question fort pertinente. Pourtant, c’était une question à laquelle Linh n’était pas certaine de tenir la réponse. Une confirmation de l’identité du prisonnier aurait réglé bien des problèmes, le fait que personne n’avait pu apporter la chose en causait d’autre. La marche à suivre ne serait pas la même s’il s’agissait bel et bien de Valente Thorpe ou s’il s’agissait d’une tierce personne. Linh espérait que la première hypothèse soit véridique. D’abord parce que ce serait une victoire pour les mains d’or, ainsi qu’une preuve de leurs capacités, mais ensuite parce qu’un avantage certain serait ainsi gagné. « Non. » Voilà qui répondait à la question en de termes simples, mais la reine opta pour un peu plus de précisions : « Physiquement, il répond à la description que l’on a de l’inquisiteur, mais j’ai des doutes. » C’était trop facile et s’il y avait une chose qu’elle avait appris avec le temps c’était bien que ce genre de choses n’était jamais aisé. Par conséquent, elle maintenant un niveau de doutes raisonnables, du moins tant qu’on ne lui apportait pas de preuve concrète. « J’espérais que votre réseau ait des informations à ce sujet. » Peut-être que quelque chose avait filtré du côté de l’empire, peut-être que Kajal avait eu une précision que Linh n’avait pas encore obtenu, bref il y avait une foule de possibilité. Après tout, la maitre espionne avait le mérite d’être constamment plus informée qu’elle ne devrait l’être officiellement.
Cette dernière reprit par ailleurs la parole pour prendre une option que la reine aurait du prévoir. « Le questionner ? » Linh n’était pas naïve, la chose ainsi présentée par Kajal revenait sans doute à une séance de torture pour l’inquisiteur. Ce n’était pas l’éventualité qui plaisait le plus à sa majesté, non pas qu’elle était naïve au point de croire que la chose ne devait pas être fait. Pourtant, avec un prisonnier d’un tel trempe, elle craignait de risquer une précipitation vers la guerre.

✻✻✻
CODES © WHICH WITCH.




we're meant to be
you could be the king but watch the queen conquer. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
the noble art of letting go [ft. lihn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sanvic - Rue de Constantine > Rue Zénoble Gaudouin
» TOUSSUS LE NOBLE (B.A.N)
» SC/AERO - SAMAN - TOUSSUS LE NOBLE
» 015 - Le porc noble
» Méga premier craquage...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HYPERION :: Mukesha :: Akishino :: L'Amaterasu-
Sauter vers: